Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vienne : un foyer épidémique de 57 cas de Covid 19 à l’hôpital Theophraste Renaudot de Loudun

-
Par , , France Bleu Poitou

Un important cluster de Covid 19 a été identifié dans la Vienne à l’hôpital Theophraste Renaudot de Loudun du groupe hospitalier Nord Vienne. 57 cas positifs sont confirmés.

Un chariot de matériel de protection dans un service Covid-19 (illustration)
Un chariot de matériel de protection dans un service Covid-19 (illustration) © Radio France - Emmanuel Claverie

Un foyer épidémique de grande ampleur a été identifié à l’hôpital Theophraste Renaudot de Loudun. Au total, 57 cas positifs sont confirmés. Si les clusters sont monnaie courante en milieu hospitaliers, celui la est remarquable par son ampleur.

D'abord parce que tous les secteurs du centre hospitalier sont atteints par ce cluster qui a débuté le 12 février : La médecine, l'unité de soins longue durée, les soins de suite et de réadaptation, ainsi que l'EHPAD. En tout, 26 patients, 5 résidents de la maison de retraite et 26 personnels soignants sont contaminés.

Les admissions en médecine "suspendues"

Selon les analyses pratiquées par le laboratoire de virologie du CHU de Poitiers, un tiers environ de ces 57 personnes est contaminée par le variant britannique du Covid 19. Tout ces malades ont été regroupés et isolés  dans un même lieu de l’hôpital. 

Les admissions en médecine ont été provisoirement suspendues et un dépistage massif est prévu pour mercredi 3 mars prochain. Il concernera l'ensemble des patients et des personnels.

Ce cluster n'est pas le seul dans les hôpitaux du département où ce type de situation risque de devenir monnaie courante. Le plus souvent dans des proportions moindre. L'unité de cardiologie de Châtellerault a ainsi été touché mais tout est désormais rentré dans l'ordre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess