Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Vierzon : Pour Nadia Essayan, l'hôpital peut garder sa maternité à condition d'évoluer

mercredi 3 octobre 2018 à 19:37 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

La députée Modem de Vierzon juge complètement "démagogique" l'initiative du maire de la ville d'organiser un référendum sur l'avenir du centre hospitalier et de sa maternité. L'élue appelle l'hôpital à faire des propositions constructives pour évoluer et pérenniser son activité.

Nadia Essayan, députée Modem du Cher et notamment du Vierzonnais
Nadia Essayan, députée Modem du Cher et notamment du Vierzonnais © Radio France - Michel Benoit

Vierzon, France

"Non la maternité de Vierzon n'est pas condamnée." Nadia Essayan le redit, encore faut-il faire évoluer l'organisation et l'offre de l'hôpital, explique la députée Modem. Bref, il faut rassurer l'Agence Régionale de Santé (ARS) qui ne peut pas se contenter chaque année d'éponger les déficits de l'établissement de soins. Nadia Essayan le rappelle. L'hôpital de Vierzon a une dette de 20 millions d'euros et un déficit structurel de 2,5 millions par an. Il est possible selon elle de convaincre l'ARS de moderniser le bloc, encore faut-il donner des gages pour remédier à ces déficits récurrents : " J'ai toujours défendu la présence de la maternité à Vierzon et du bloc opératoire, mais disons le clairement, il y a un réel problème autour de la chirurgie. Elle est extrêmement coûteuse, elle plombe le comptes de l'hôpital et le rendu , le résultat, ne sont pas satisfaisants." 

La grève à l'hôpital de Vierzon dure depuis le mois de juin. - Radio France
La grève à l'hôpital de Vierzon dure depuis le mois de juin. © Radio France - Michel Benoit

L'élue fait donc une proposition : moderniser le bloc chirurgical mais le recentrer sur une activité de jour uniquement : " En ayant de l'ambulatoire beaucoup plus longtemps dans la journée, mais également avec des solutions de repli la nuit (notamment en cas d'accouchement difficile) pour les rares cas qui pourraient se présenter et qui pourraient avoir des solutions avec le GHT (groupement hospitalier de territoire) à Bourges. Je dis que c'est une piste à explorer." Nadia Essayan propose de développer la télémédecine, la coopération avec le privé et les Ehpad, bref faire évoluer l'hôpital au lieu, comme elle le reproche à l'intersyndicale et aux élus de rester arc-boutés sur une organisation structurellement déficitaire.