Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vieux-Charmont va tester le phytomanagement, ces plantes qui dépolluent les sols

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Des plantes pour capter la pollution des sols. Une expérimentation de phytomanagement est en projet sur un ancien site industriel de Vieux Charmont. Elle est conduite par le laboratoire de Chrono-Environnement de Montbéliard. Le site sera ouvert au public à titre de médiation scientifique.

Shéma du futur Living Lab sur la friche indstrielle de Norton Burgess à Vieux-Charmont
Shéma du futur Living Lab sur la friche indstrielle de Norton Burgess à Vieux-Charmont - Pays de Montbéliard Agglomération

Comment piéger la pollution des sols au sein des 150 hectares de friches industrielles qui émaillent le Nord Franche-Comté ?  C'est tout l'enjeu d'une expérimentation de phytomanagement qui est en projet sur le site de l'ancienne usine Burgess Norton à Vieux Charmont. Un site de 2 hectares à l'abandon en bordure de l'étang des Graviers, sur la coulée verte cyclable qui relie Belfort à Montbéliard.  

Cette expérimentation est menée par le laboratoire du Chrono-Environnement (LCE) de l'Université de Franche-Comté à Montbéliard, avec Pays de Montbéliard Agglomération. Elle bénéficie du label "Territoire d'Innovation" lancé par l'état. 

Le principe du phytomanagement est de planter des espèces végétales qui auront le pouvoir de piéger la pollution. "Le phytomanagement signifique que l'on va planter du végétal mais également le valoriser" explique Michel Chalot, enseignant chercheur au laboratoire de Chrono-Environnement sur le campus universitaire de Montbéliard. "En général, on essaye de présenter des espèces qui présentent un intérêt industriel. Des arbres, des fibres. En Bourgogne France Comté, on a essais qui portent sur la valorisation de fibres d'orties par exemple. L'idée, c'est aussi de redonner cette fonction de production à ces friches industrielles" 

Cette expérimentation de Vieux Charmont a pour ambition de devenir à terme, d'ici un peu plus de 6 ou7 ans, un laboratoire ouvert à tous les publics, en lien avec le Pavillon de Sciences de Montbéliard pour réfléchir à cette pollution des sols et à la manière d'y remédier.   Des étudiants et des chercheurs seront associés à ce volet "médiation scientifique" à destination des scolaires et des familles. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu