Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Villenave-d'Ornon : distribution de pièges pour lutter contre les moustiques tigres

-
Par , France Bleu Gironde

Après les communes d'Ambès et du Bouscat, la mairie de Villenave d'Ornon a décidé de se mettre à la vente des pièges à moustiques tigres. Ils ont été distribués en début de semaine aux 1000 premiers inscrits.

La mairie de Villenave d'Ornon a vendu 1000 pièges à moustique aux résidents de la commune.
La mairie de Villenave d'Ornon a vendu 1000 pièges à moustique aux résidents de la commune. © Radio France - Alexandra Sirgant

Villenave-d'Ornon, France

Si vous avez du mal à supporter les températures records de ces derniers jours, les moustiques, et plus particulièrement les moustiques tigres, eux, se portent plutôt bien. Noir à rayures blanches, plus petit qu'une pièce d'un centime, cet insecte peut être vecteur des virus de la dengue, du chikungunya et zika. Pour lutter contre sa prolifération dans les jardins, la mairie de Villenave d'Ornon a décidé de vendre des pièges aux 1000 premiers résidents inscrits.  La distribution a eu lieu ce lundi et mardi. 

Pour être efficace, le piège à moustiques doit être le seul point d'eau stagnante du jardin.  - Radio France
Pour être efficace, le piège à moustiques doit être le seul point d'eau stagnante du jardin. © Radio France - Alexandra Sirgant

"Pas une solution miracle" 

L'objectif du piège n'est pas de tuer, mais d'éviter la propagation du moustique. Pour se faire, il suffit de mettre de l'eau parfumée aux herbes et aux feuilles dans le seau, puis d'ajuster par dessus un trop-plein, une moustiquaire et un cerclage. Sur ce dernier, une fente est prévue pour mettre des plaques de glu. Jérôme Maingault, référant communal du sujet, explique : "une fois qu'il a piqué, le moustique femelle va chercher un lieu de ponte. Il va se diriger dans le piège, mais ne pourra pas atteindre l'eau à cause de la moustiquaire. Il va donc se coller sur la plaque de glu". Ainsi, pas besoin d'attractif, l'eau suffit pour attirer le moustique. "Mais attention" souligne t-il, "ce n'est pas une solution miracle, ni une alternative. C'est un système a adopté en plus de ce qui existe déjà : _rester vigilant et supprimer les points d'eau stagnante_".

Tous les pièges ont été vendus, à 7 euros 50 l'unité. Pour Emmanuel, habitant de la commune depuis 12 ans, si les résidents ont répondu aussi nombreux à l'appel, c'est parce que "c'est devenu constant et massif, ce n'est plus seulement deux-trois moustiques qui agacent...". Par conséquent, profiter de son jardin demande toute une organisation : " Il faut qu'on fasse brûler de l'encens, des bougies...mais quand on veut aller dehors un quart d'heure, on ne le fait pas. On ne le fait que quand on l'a prévu, et du coup, on va beaucoup moins dans le jardin...". 

Le stock de pièges a été épuisé.  - Radio France
Le stock de pièges a été épuisé. © Radio France - Alexandra Sirgant

Un problème à échelle départementale 

Plus d'une centaine de communes en Gironde sont touchées par le moustique tigre, parmi lesquelles les 28 de Bordeaux métropole. La Gironde est classée au niveau 1 du plan national anti-dissémination des virus dont le moustique tigre peut être vecteur. "C'est depuis l'année dernière qu'on a vraiment pris conscience de ce problème", souligne Michel Poignonec, premier adjoint à la mairie de Villenave. "L'agence régionale de santé a précisé récemment qu'il était pour l'instant inenvisageable d'éradiquer le moustique tigre, qu'il était implanté en Gironde de manière durable et qu'il fallait qu'on adapte nos modes de vie à sa présence aujourd'hui". La mairie attend de voir l’efficacité du piège, avant de renouveler sa mise en vente l'année prochaine.  

Les villenavais n'en peuvent plus des moustiques tigres.

Choix de la station

France Bleu