Santé – Sciences

Virus Zika : premiers cas en France métropolitaine, pas de risque dans les Alpes-Maritimes

Par Lisa Melia, France Bleu Azur et France Bleu jeudi 28 janvier 2016 à 20:35

Le responsable de la propagation du virus Zika: le moustique
Le responsable de la propagation du virus Zika: le moustique © Maxppp

Les premiers cas de Zika en France métropolitaine. Il est transmis par les moustiques et notamment par les moustiques-tigres, très nombreux dans les Alpes-Maritimes. Mais il n’y a pas encore de raisons de s’inquiéter, affirment les experts.

Les premiers cas du virus Zika ont été signalé en France métropolitaine ce jeudi soir : cinq voyageurs qui ont contracté le virus, dans une zone touchée par l'épidémie, sont rentrés en France métropolitaine depuis le début de l'année, selon un premier bilan de l'institut de veille sanitaire transmis au ministère de la Santé. "Aucun des patients n'a présenté de forme grave de l'infection", précise le ministère, sans indiquer les régions dans lesquelles ces voyageurs ont séjourné ni les régions où ils se trouvent actuellement.

Le virus se transmet uniquement par l'intermédiaire d'une piqûre de moustique, pas d'homme à homme. « De ce fait, il n'y a pas actuellement de risque de transmission du virus Zika en métropole : nous ne sommes pas dans la période d'activité des moustiques Aedes, vecteurs du virus, comprise entre mai et novembre. »

Le virus Zika se propage de « manière explosive » sur le continent américain, prévient Margaret Chan, la directrice générale de l’organisation mondiale de la santé (OMS), qui craint une propagation internationale. Zika a déjà été repéré dans 23 des 55 pays du continent américain, dont des territoires français : un cas relevé à Saint-Martin, un cas en Guadeloupe, 45 cas en Guyane française et 102 cas en Martinique. Le ministère de la santé enjoint donc les femmes enceintes à la plus grande prudence.

"Cette épidémie est une épidémie sérieuse, [qui] peut être très grave avec des effets neurologiques et pour les femmes enceintes des complications, des malformations pour leur bébé". Marisol Touraine, ministre de la Santé

Quel danger dans les Alpes-Maritimes ?

L’un des transmetteurs du virus Zika, c’est le moustique-tigre, très présent dans le département des Alpes-Maritimes et sur tout le pourtour méditerranéen. Pas encore d’inquiétude, explique Eric Cua, praticien hospitalier au CHU de Nice en infectiologie : « il n’est pas encore là, puisque la période de ponte débute au mois de mai ». Albopictus, le moustique-tigre, n’est pas encore actif.

Albopictus n'est pas encore actif dans les Alpes-Maritimes

« Pour les femmes enceintes, je déconseille tout voyage » dans la zone de l’épidémie, confirme Eric Cua. Si vous avez prévu un voyage au Brésil, en Colombie ou encore dans les îles françaises de la Guadeloupe et de la Martinique, Eric Cua rappelle quelques gestes de protection basique : utiliser des répulsifs et porter des vêtements longs et clairs, pour éviter les piqûres.

Les recommandations d'Eric Cua, du service infectiologie du CHU de Nice

Que risque-t-on si on est contaminé par Zika ?

L’épidémie semblait bénigne au premier abord, car le virus passe totalement inaperçu chez 70 à 80% des porteurs, mais elle se révèle beaucoup plus sérieuse. Elle se traduit par plusieurs symptômes, dont certains ressemblent à une grippe : fièvre, maux de tête, courbatures, éruptions cutanées, conjonctivite ou douleur derrière les yeux , oedème des mains ou des pieds...

Tous ces symptômes ne sont pas observés dans tous les cas. Les médecins ont aussi remarqué que Zika entraînait une fréquence inhabituelle de complications neurologiques pouvant conduire au syndrome de Guillain-Baré. Toutefois, aucun décès n’a pour l’instant été imputé au virus Zika.

Plus grave cependant, les scientifiques suspectent *un lien entre Zika et la __*microcéphalie, une infection qui touche les nourrissons dès l’état fœtale, si leur mère est touchée par Zika pendant la grossesse. Un bébé atteint de microcéphalie dans le ventre de sa mère naît avec un périmètre crânien inférieur à 33 centimètres et un retard mental irréversible, s’il parvient à survivre. Les femmes enceinte sont donc particulièrement surveillées et des études sont en cours, dont une en Polynésie française, frappé par l’épidémie entre 2013 et 2014.

Zika est-il un nouveau venu ?

Le virus est connu depuis 1947, repéré en Ouganda. Il est présent sur le territoire français depuis 2007, notamment en Micronésie, en Polynésie française ou encore en Nouvelle-Calédonie. Récemment, des cas ont été signalés dans les îles de Guadeloupe, Martinique et Saint-Martin et en Guyane. Au cours de l’été dernier, les conditions de l’arrivée de Zika en métropole étaient réunies… C'est désormais chose faite.

Aucun(e)
- IDE

Partager sur :