Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Visite du nouveau service de néonatalogie à l'hôpital Bretonneau de Tours

samedi 18 novembre 2017 à 17:24 Par Camille Labrousse, France Bleu Touraine

Le futur service de néonatalogie entrera en service en janvier. Mais il a ouvert exceptionnellement ses portes au public. Plus moderne et à proximité directe de la maternité de l'hôpital Bretonneau, il pourra accueillir les bébés prématurés ou malades ainsi que leurs parents.

Le service pourra accueillir jusqu'à 47 bébés et leurs parents.
Le service pourra accueillir jusqu'à 47 bébés et leurs parents. - CHU Bretonneau

Tours, France

Après quatre années de réflexion et de travaux, un bâtiment flambant neuf est sorti de terre à l'hôpital Bretonneau. Le nouveau service de néonatalogie entrera en service en janvier. Ce samedi, l’hôpital a ouvert ses 3800m² au public. Le service pourra accueillir 47 nouveaux-nés, prématurés ou malades ainsi que leurs parents.

Dans ce nouveau service, on trouvera 16 lits de réanimation, 9 de soins intensifs et 18 lits de soins continus. Des chambres où la maman est également hospitalisée seront aussi disponibles, ainsi qu'un bloc opératoire pour les cas les plus graves et une salle dite "cocooning" pour les parents.

Par ailleurs, ce service est à proximité directe de la maternité à laquelle il est relié par une passerelle. Jusque là, les bébés étaient hospitalisés à l’hôpital de Clocheville. Désormais, tout se fera sur place. Le Docteur Dominique Saillant est pédiatre, elle dirigera ce futur service. Elle estime qu'il ne faudra que 30 minutes à partir de l'accouchement, pour hospitaliser l'enfant.

Avant on mettait jusqu'à deux heures, le temps de prendre en charge le nourrisson et de le transporter. On sait que ça peut le déstabiliser sur le plan cardio-respiratoire et faire des liaisons neurologiques.

En cas d'hospitalisation, les parents ne seront plus séparés de leurs bébés puisqu'ils pourront dormir sur place.

Le nouveau bâtiment de néonatalogie a coûté 14 millions d'euros.