Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Vosges : versement d'une "prime covid" juqu'à 1500 euros aux aides à domicile

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Un remerciement et une reconnaissance pour leur rôle déterminant dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. Le département des Vosges annonce le versement d'une prime aux professionnels de l'aide à domicile du département. Une mesure très attendue.

Le président du Conseil départemental des Vosges François Vannson en conférence de presse
Le président du Conseil départemental des Vosges François Vannson en conférence de presse © Radio France - Hervé Toutain

Cette prime plafonnée à 1500 euros pour un temps plein sur la période du 1er mars au 30 avril  2020, sera versée fin août au 1100 professionnels des services d'aide et d'accompagnement à domicile du département. Prime défiscalisée et versée en une seule fois. 

"Le département tient la promesse du président Macron" commente ironique François Vannson. Le président du Conseil départemental souligne encore que "cet effort juste et nécessaire" coûtera au budget vosgien 800 000 euros. 

Cette reconnaissance est très attendue par les aides à domicile "n'est qu'un début" veut croire Sylvie Mathieu. La présidente de l'association ADAVIE, qui emploie 550 aides à domicile dans le département, espère une revalorisation des salaires dans le cadre du Ségur de la santé actuellement en négociation. "Les soignants ont été applaudis et ont obtenus des avancées salariales, ce qui est normal. Les aides à domicile ne doivent pas être les laissées pour compte de la crise" conclut encore  Sylvie Mathieu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess