Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

PHOTOS - Vous pouvez aider à lutter contre le papillon tueur de palmiers

vendredi 11 mai 2018 à 17:15 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Gard Lozère et France Bleu Hérault

Des scientifiques montpelliérains ont besoin de vous pour lutter contre le papillon tueur de palmiers. Si votre arbre est infesté, donc condamné, ils se proposent de venir récupérer chenilles et cocons qui leur permettront de poursuivre leurs recherches.

Le papillon Paysandisia dont les chenilles ravagent les palmiers
Le papillon Paysandisia dont les chenilles ravagent les palmiers © Maxppp -

Hérault, France

À première vue, le Paysandisia n'a rien de terrifiant. Et pourtant, on l'appelle "le papillon tueur de palmiers". Mais en fait, c'est sa redoutable chenille qui provoque des dégâts considérables. Blanche, un peu moins de 10 cm, elle peut passer un an dans le cœur de l'arbre avant de se transformer en cocon.

La chenille fait des ravages

Un palmier infesté peut contenir plus de 100 chenilles, autant dire qu'il est condamné et que la seule issue est de l'abattre. "Dans le sud, on a vu disparaître certaines espèces, indique Laurence Ollivier, entomologiste au Cirad, centre de recherche agronomique pour le développement. "Le Chamaerops a quasiment disparu, pareil pour le Trachycarpus. Quant au palmier de Chine, on n'en plante plus".

Depuis plusieurs années, le Cirad de Montpellier travaille sur le papillon ravageur qui nous vient d'Argentine. A ce jour, il semble qu'un palmier résiste mieux que les autres : le Washingtonia. La femelle papillon rechigne à pondre dans cet arbre. et donc, pas d’œuf, pas de chenille. On ne sait pas encore précisément pourquoi.

De la science participative

Si, malheureusement, vous avez chez vous un arbre infesté, donc condamné, et que vous allez l'abattre, les scientifiques du Cirad se proposent de venir récupérer chez vous les chenilles et les cocons. Il suffit d'appeler au 06.98.53.83.93 et une fois que vous vous serez mis d'accord, une personne se déplacera. Vous pouvez également écrire à laurence.ollivier@cirad.fr et/ou frederic.dedieu@cirad.fr

La chenille qui fait des ravages - Maxppp
La chenille qui fait des ravages © Maxppp -
Exemple de Washingtonia, espèce qui résiste mieux que les autres au papillon du palmier - Maxppp
Exemple de Washingtonia, espèce qui résiste mieux que les autres au papillon du palmier © Maxppp -
Exemple de palmier "tué" par les chenilles du papillon - Aucun(e)
Exemple de palmier "tué" par les chenilles du papillon - Cirad