Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Journée sans tabac : de plus en plus de femmes enceintes continuent de fumer

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'an dernier, le tabac a causé la mort de 210 personnes par jour en France même si le nombre de fumeurs est en baisse comme en Nouvelle Aquitaine. Mais notre région se place bien au-dessus de la moyenne pour le nombre de femmes qui n'arrivent pas à lâcher la cigarette durant leur grossesse.

A Biarritz, séance de yoga et stand d'informations pour la Journée mondiale sans tabac
A Biarritz, séance de yoga et stand d'informations pour la Journée mondiale sans tabac © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Pays Basque, France

Un cancer des poumons sur 2 est dû au tabac. 78 000 personnes sont mortes l'an dernier des suites du tabagisme. Des chiffres affichés ce vendredi à Biarritz pour la "Journée mondiale sans tabac" sur le stand de la CPAM et du Centre Hospitalier de la Côte Basque de Bayonne. Même si le nombre de fumeurs est en baisse selon le ministère de la Santé, la Nouvelle Aquitaine reste en tête parmi les régions où on fume le plus en France, prés d'une 1 personne sur 3 (cf étude ARS, Agence Régionale Nouvelle Aquitaine). Sur le stand, des médecins et infirmiers ont expliqué  le mécanisme de la dépendance.

Le tabagisme est une maladie 

" Le tabac, on sait que c'est du poison lent mais c'est difficile d'arrêter" Christina, ex-fumeur

2 femmes sur 10 en France achèvent leur grossesse sans avoir pu arrêter la cigarette

"Au Pays Basque, les chiffres sont encore plus élevés" selon Michèle Rey, responsable prévention santé publique à la CPAM de Bayonne, qui ajoute que dans le même temps, "le nombre de personnes utilisant les substituts nicotiniques a triplé depuis janvier". 

Le plus difficile est de contrôler les envies irrépressibles appelées "craving"

Depuis janvier 2019, les substituts nicotiniques sont remboursés sur prescription à 65 % par l’Assurance Maladie et le forfait d’aide au sevrage tabagique de 150 € par an n’existe plus.

Pour arrêter de fumer vous pouvez également appeler directement l'hôpital de Bayonne qui vous donnera tous les centres spécialisés.;

Choix de la station

France Bleu