Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Yonne : pas de couvre-feu mais fermeture à 22 heures des bars à partir du 24 octobre

-
Par , France Bleu Auxerre

L'Yonne n'est pas concernée par le couvre-feu mais la situation sanitaire continue de se dégrader. Conséquence : la préfecture de l'Yonne monte encore d'un cran les mesures sanitaires et décide de réduire les horaires en soirée de tous les bars du département.

Nouvelles restrictions dans l'Yonne annoncées ce jeudi 22 octobre
Nouvelles restrictions dans l'Yonne annoncées ce jeudi 22 octobre © Radio France - Delphine-Marion Boulle

Face à la seconde vague de l'épidémie le gouvernement hausse le ton. Ce jeudi après-midi Jean Castex, le Premier ministre, a annoncé de nouvelles mesures pour limiter et freiner la propagation du coronavirus en France. 38 nouveaux départements passent en "zone d'alerte maximale" et le couvre-feu y est étendu. C'est le cas des départements voisins de la Côte-d'Or, de la Saône-et-Loire, du Loiret et de l'Aube. Au total, 46 millions de Français sont concernés mais pas les Icaunais. En effet, un certain nombre de départements reste en "état d'urgence sanitaire" comme l'Yonne qui voit toutefois les mesures sanitaires être renforcées.

-
- © Visactu

La situation sanitaire s'aggrave dans l'Yonne

Dans l'Yonne, l'épidémie ne cesse de gagner du terrain et les voyants sont au rouge depuis plus d'une semaine désormais. Les deux premières séries de restrictions annoncées par le Préfet n'ont pas permis d'inverser la tendance.

Actuellement le taux d'incidence dans l'Yonne est de 136/100 000 habitants  avec des disparités selon les territoires. Le taux de positivité est de 11,52% dans le département contre 12,85% en région Bourgogne-Franche-Comté. Cependant, selon la préfecture de l'Yonne, le virus circule de manière plus active dans l'Auxerrois avec un taux d'incidence de 200 pour 100 000 habitants et un taux de positivité de 13%. Dans le Sénonais, le taux d'incidence est plus bas 100/100 000 avec 10% de tests positifs.

Autre disparité, et c'est une bonne nouvelle, nos ainés se protègent bien et sont bien protégés puisque le taux d'incidence chez les 65 ans et + est ( seulement) de 90 cas pour 100 000 habitants. Dans l'Yonne, pour l'instant l'âge moyen d'une personne positive à la COVID-19 est de 42 ans. Enfin à ce jour, 43 personnes sont hospitalisées dans l'Yonne à cause du coronavirus dont huit en réanimation.  Il y a au total 22 places dans les services de réanimation icaunais.

La préfecture renforce les mesures sanitaires 

Après deux premières salves de mesures, la préfecture de l'Yonne renforce de nouveau les mesures pour lutter contre la deuxième vague de l'épidémie. Car même si les premières mesures ont ralenti la progression de celle-ci, il faut aller encore plus loin rappelle le préfet Henri Prévost :

  • Dès samedi 24 octobre, tous les bars icaunais fermeront à 22 heures. Les restaurants ne sont pas concernés.
  • Le masque est obligatoire dans les zones commerciales et sur les parkings de supermarché.
  • L’arrêté préfectoral sera signé vendredi 23 octobre pour une application dès le lendemain samedi 24 octobre.

Les mesures déjà en cours dans l'Yonne 

  • Le port du masque était obligatoire dans plusieurs rues d'Auxerre et de Sens. 
  • Les clients des bars et restaurants devaient porter le masque à l'intérieur des établissements sauf une fois assis. 
  • Ils ne peuvent être servis debout et doivent désormais, dans les restaurants, remplir un registre afin d'être traçable. 
  • Par ailleurs, la jauge dans les centres commerciaux a été revue afin de prévoir 4 m2 d'espace par personne.
  • Les rassemblements de plus de six personnes dans l'espace public étaient également interdits, hormis les mouvements syndicaux et les funérailles.
  • Toutes les manifestations festives dans les salles communales étaient elles aussi interdites.
-
- © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess