Société

Un Français sur cinq a du mal à "déconnecter" pendant les vacances

Par Tony Selliez, France Bleu Provence mercredi 12 juillet 2017 à 16:19

Plage du Prophète à Marseille, le téléphone portable fait désormais partie du paysage comme les pelles, les râteaux et les châteaux de sable
Plage du Prophète à Marseille, le téléphone portable fait désormais partie du paysage comme les pelles, les râteaux et les châteaux de sable © Radio France - Tony Selliez

Un Français sur cinq aimerait vivre loin de son téléphone et de ses mails pendant les vacances, mais sans y parvenir.

Et vous, quand vous allez à la plage pendant vos vacances, vous réussissez à laisser votre téléphone portable à la maison ou vous le cachez sous la serviette ?

D'après une étude de l’institut d’études Gfk , 27% des Français reconnaissent avoir des difficultés à éteindre leurs écrans pendant les vacances d'été. Ce sont les cadres supérieurs et les jeunes qui auraient le plus du mal à déconnecter.

Sept Français sur 10 envoient des photos avec leur téléphone

D'après un autre sondage signé Kantar-TNS pour Orange, 92% des Français partent en vacances avec au moins un appareil permettant de se connecter à Internet. Pourtant, un Français sur deux avoue qu'il ne peut pas se passer d'une connexion même si 83% disent vouloir ralentir leurs usages numériques.

"Internet sur le téléphone, il y a quelques années je me disais : moi, jamais.. eh bien si ! C'est grave docteur ?" Pascale, professeur en lycée à Lyon et en vacances à Marseille

Pascale, Lyonnaise en vacances à Marseille, et devenue accroc à son téléphone et toutes ses applications, y compris en vacances

Parmi les services dont les Français déclarent ne pas pouvoir se passer en vacances : téléphoner (56%), envoyer des SMS (53%), des mails (27%), se connecter aux réseaux sociaux (18%) et consulter des applications mobiles (18%). En vacances, sept Français sur 10 partagent des photos ou des vidéos avec leurs proches dont 61% par SMSou MMS

Le téléphone et les mails ? Plage du Prophète à Marseille, les outils connectés gagnent du terrain !

"Sur une matinée de trois heures, je vais passer une demi-heure sur mon téléphone. C'est notre doudou, quoi ! On ne peut pas sortir sans notre téléphone."