Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un jeune sur deux sèche la "journée défense et citoyenneté" en mode virtuel : un flop révélé à Orléans

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Depuis fin novembre, la "journée défense et citoyenneté" est organisée en mode virtuel, en raison de la crise sanitaire. Résultat : un taux d'absentéisme de plus de 49% ! Un rendez-vous pourtant théoriquement obligatoire pour les jeunes de 18 ans.

Ce taux de 50% d'absentéisme aux JDC en mode virtuel a été révélé ce lundi matin lors d'une visite à Orléans de la ministre Geneviève Darrieussecq
Ce taux de 50% d'absentéisme aux JDC en mode virtuel a été révélé ce lundi matin lors d'une visite à Orléans de la ministre Geneviève Darrieussecq © Radio France - François Guéroult

C'est en venant, ce lundi matin, à Orléans que Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, a appris le chiffre : depuis que la "journée défense et citoyenneté" (JDC) a basculé en mode virtuel, en raison de la crise sanitaire, le taux d'absentéisme bat des records. Jusqu'à présent,1 jeune sur 2 n'a pas honoré sa convocation !

Le lointain héritier du service militaire

La JDC, c'est tout ce qui reste du service militaire, supprimé en 1997. Tous les jeunes de 18 ans (filles et garçons) sont censés participer à cette journée de sensibilisation organisée par l'Armée, et qui aborde donc les questions de défense et de citoyenneté mais qui participe aussi à la lutte contre le décrochage scolaire.

Après le premier confinement, une version allégée de cette journée avait été mise en place : 3h30 au lieu de 8h, pour éviter la pause-déjeuner et les risques des contamination au Covid-19. Avec le deuxième confinement, c'est une version virtuelle qui a pris le relais depuis fin novembre : une JDC en ligne, qui inclut 4 modules, dont des vidéos qu'on ne peut ni accélérer, ni "sauter".

Sur les 325.000 jeunes convoqués à travers la France entre le 23 novembre et le 31 décembre dernier, seulement 49% se sont effectivement connectés, alors qu'ils disposent de 11 jours pour le faire. A titre de comparaison, le taux d'absentéisme s'était élevé à 11,5% en 2019. La participation à la journée défense et citoyenneté est théoriquement obligatoire, elle est même indispensable pour pouvoir passer le permis de conduire, le bac ou certains concours administratifs si on a moins de 25 ans...

Retour en présentiel dès le mois de mars ?

Ce bilan n'est pas satisfaisant, a reconnu Geneviève Darrieussecq, de passage ce lundi matin au Centre du service national, quartier Bellecombe à Orléans. "Trop de jeunes n'ont pas cliqué, déplore-t-elle. Les séquences sont certes dynamiques pour retenir l'attention, mais cette formule n'est qu'un pis-aller. Rien ne vaut l'échange direct et l'interaction avec les militaires comme cela se passe dans les JDC classiques."

Geneviève Darrieussecq a assisté à une démonstration d'une JDC en ligne à Orléans, en compagnie du général Daniel Menaouine
Geneviève Darrieussecq a assisté à une démonstration d'une JDC en ligne à Orléans, en compagnie du général Daniel Menaouine © Radio France - François Guéroult

La ministre espère un retour au plus vite à une formule plus traditionnelle : dès mars pour la JDC allégée, et en novembre pour la JDC complète, "à condition que la situation sanitaire le permette". Cette journée est aussi un outil de recrutement pour les armées : or, dans le mode virtuel, 11% des jeunes disent "avoir un intérêt pour les métiers de la Défense", contre 24% lors des sessions en présentiel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess