Société

1 seul agent à bord des saleuses au lieu de 2 cet hiver en Mayenne

Par Germain Treille, France Bleu Mayenne lundi 3 octobre 2016 à 14:54

Manif des agents des Routes devant le Conseil Départemental à Laval
Manif des agents des Routes devant le Conseil Départemental à Laval © Radio France

Le Département va expérimenter une nouvelle organisation des conditions de travail. Les agents du service des routes la dénoncent.

Ce dispositif fonctionne déjà dans d'autres départements comme l'Orne, juste à côté de chez nous. La Mayenne veut donc faire la même chose. Mais ses agents ne veulent pas en entendre parler. A l'appel de la CGT, ils étaient une centaine, ce lundi 3 octobre, à manifester devant le bâtiment du Conseil Départemental à Laval. Dès le mois de novembre, pour les alertes verglas, il n'y aura donc plus qu'un homme à bord des saleuses. Le syndicat estime qu'il s'agit ici de faire des économies au détriment du service public. Autre point soulevé par l'un de ses responsables, William Camiade, la sécurité et pour les agents et pour les automobilistes : "ces agents font, en amont, des heures de boulot sur différents chantiers, plus ou moins difficiles, et après on leur demande de sortir la nuit avec parfois peu de repos. En plus, on est amené à dépanner les voitures. Tout seul, à bord, ce sera presque impossible".

Ces nouvelles conditions de travail vont donc être expérimentées sur 3 secteurs où travaillent 24 agents : Château-Gontier, Ernée et Evron. La généralisation de ce dispositif ne se fera qu'à partir de l'hiver 2018 et d'ici là des améliorations pourront toujours être apportées. Mais pas question de reculer explique le coordinateur du service départemental des routes : "aujourd'hui, les équipes sont formés à 2 avec un chauffeur et un autre qui a des tâches plus administratives. Demain, les saleuses seront équipées de caméras et géolocalisées, des outils adaptés pour un tel essai. Je ne pense pas que nous soyons dans une logique d'économies mais plutôt dans une logique de performance collective".

Ce dispositif de travail, un homme au lieu de 2 à bord des saleuses, ne concerne que les alertes verglas, pour le pré-salage et le salage. Pour les épisodes neigeux, en revanche, il y aura toujours des équipages à 2 agents.

Partager sur :