Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

100 ans après, les échos de la révolution russe au Pays Basque

jeudi 26 octobre 2017 à 13:10 Par Iban Etxezaharreta, France Bleu Pays Basque

Les 10 jours qui ébranlèrent le monde sont encore vifs dans la mémoires des descendants des Russes blancs à Biarritz. Avec une messe ce samedi à la mémoire des défunts.

L'église orthodoxe de Biarritz construite en 1892
L'église orthodoxe de Biarritz construite en 1892 © Radio France - Iban Etxezaharreta

Biarritz, France

Octobre rouge. La prise du palais d'hiver de Pétrograd/St Pétersbourg c'était dans la nuit du 25 octobre 1917. Evénement qui a marqué le monde tout au long du XXe siècle, Pays Basque compris. En particulier Biarritz, lieu de villégiature de l'aristocratie tsariste depuis la fin du XIXe siècle.

Serge Cheloudtchenko, marguillier de l'églises orthodoxe de Biarritz - Radio France
Serge Cheloudtchenko, marguillier de l'églises orthodoxe de Biarritz © Radio France - Iban Etxezaharreta

La cité balnéaire sera aussi un lieu de refuge des Russes blancs, l'église orthodoxe de Biarritz en témoigne aujourd'hui encore. Même s'ils ne sont plus que quelques descendants de ces Russes blancs,sur la soixantaine de fidèles orthodoxes, comme Serge Cheloudtchenko. Marguillier, il est chargé de l'entretien de l'église biarrotte.

Témoignage intégral de l'incroyable histoire familiale de Serge Cheloudtchenko bouleversée par la Révolution bolchévique

Témoignage de Serge Cheloudtchenko

Son père a quitté l'URSS dans les années 20, sa mère était à Biarritz la fille du cuisinier d'une famille de la noblesse russe Poliakov.

Mon papa n'aimait pas en parler, c'était un drame" (Serge Cheloudtchenko)

Serge Cheloudtchenko - Radio France
Serge Cheloudtchenko © Radio France - Iban Etxezaharreta

Ma mère m'a dit qu'ils avaient voulu revenir en Russie, mais on leur a déconseillé, momentanément" (Serge Cheloudtchenko)

Les offices sont annoncés en bilingue - Radio France
Les offices sont annoncés en bilingue © Radio France - Iban Etxezaharreta

Une mémoire de la révolution bolchévique toujours vivante au sein de l'église orthodoxe de Biarritz. Avec la célébration ce samedi 28 octobre d'une messe en mémoire des défunts, notamment ceux de la révolution soviétique, ou encore celle qui a lieu chaque mois de juillet pour l'exécution de la famille impériale, du tsar Nicolas II.

L'église est toujours en quête de fonds pour sa restauration - Radio France
L'église est toujours en quête de fonds pour sa restauration © Radio France - Iban Etxezaharreta

Des Russes qui sont de retour à Biarritz ces dernières années. En revanche, il n'est pas question pour l'église orthodoxe de revenir sous le giron de Moscou, en dépit de la chute de l'URSS. A la différence de celle de Nice, la communauté orthodoxe basque reste rattachée au patriarcat de Constantinople, qui les abrite depuis les années 30. Un débat qui agite toujours les églises orthodoxes russes de France. La Russie poutinienne n'a pas l'air, pour l'heure, de les séduire.