Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Je n'ai pas peur" : témoignage d'un médecin séquestré dans son cabinet à Tourcoing

lundi 9 avril 2018 à 8:07 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord

La barre des 1000 agressions de médecins a été franchie en 2017 : 1035 agressions ont été signalées en France, au Conseil national de l'ordre des médecins. Le département du Nord détient la triste première place des départements, avec 108 agressions, le double de l'année précédente. Témoignages.

Bertrand Legrand, secrétaire général de la CSMF 59-62 et médecin à Tourcoing
Bertrand Legrand, secrétaire général de la CSMF 59-62 et médecin à Tourcoing © Radio France - Cécile Bidault

Nord-Pas-de-Calais, France

Le Conseil national de l'ordre des médecins vient de publier ses statistiques, et elles sont inquiétantes : en France, en 2017, 1035 agressions ont été déclarées par des praticiens. Pour la première fois, la barre du millier d'agressions annuelles est franchie.

Pierre-Yves Goidin, généraliste à Dunkerque, a été agressé il y a un an par une bande de jeunes devant son cabinet. Les coups qu'il a reçus l'ont contraint à venir travailler avec des béquilles pendant un mois et demi. Et ça ne s'est pas arrêté là, puisqu'il a déposé sept plaintes en tout. Il estime que le nombre de 1000 agressions par an est bien en dessous de la réalité : "Il y a un manque de respect, les barrières sont rompues aujourd'hui, il y a une escalade dans les agressions".

Séquestré pendant deux heures à Tourcoing

Médecin généraliste également, Bertrand Legrand, secrétaire général de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) 59-62, exerce à Tourcoing, dans le quartier de la Bourgogne. "Un choix", explique-t-il. Jeudi dernier, il a dû fermer temporairement son cabinet, car la sécurité n'était pas garantie pour son associé et sa secrétaire : "tous les jours, ça peut dégénérer, parce qu'il y a du monde, un peu plus d'attente que d'habitude..."

Le 4 janvier dernier, un palier est franchi : le Dr Legrand est "séquestré pendant près de deux heures, par des gens connus des forces de police. Ils m'on menacé de mort, ainsi que ma femme et mes enfants. On a l'impression d'être dans un film, quand ça se passe. Je n'en ai pas beaucoup parlé parce que je ne voulais pas envenimer les choses".

Bertrand Legrand, invité de France Bleu Nord

J'ai choisi de travailler là, je n'ai pas peur

Mais pour Bertrand Legrand, pas question de "déserter le quartier". Il est catégorique : "je ne partirai pas, d'abord j'étais là avant eux ! J'ai choisi de travailler là, je n'ai pas peur". Il estime que les "pouvoirs publics se rendent très rarement compte de l'exposition des médecins à la violence", mais il souligne que "dans le Nord-Pas-de-Calais, on a mis en place, avec le conseil régional, quelque chose de très efficace, le numéro post-agression. A partir du moment où on se signale, on a très rapidement le soutien des politiques, de la police et du procureur". 

Bertrand Legrand, invité de France Bleu Nord

Le numéro post-agression pour les médecins : 03 74 27 00 24 . Du lundi au vendredi de 8h à 18h.

119 agressions de médecins dans le Nord en 2017

Le département du Nord est le plus touché par les agressions de médecins, il rassemble à lui seul 10% des agressions en France, 108 ont été signalées en 2017, c'est le double de l'année précédente. Dans le Pas-de-Calais, c'est stable, avec 11 agressions recensées.