Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Onze morts sur les routes de Savoie en trois mois : une hausse inquiétante

lundi 15 avril 2019 à 18:05 Par Anabelle Gallotti, France Bleu Pays de Savoie

Le bilan de la sécurité routière est inquiétant en Savoie depuis le début de l’année. On déplore onze morts au premier trimestre. Il y en avait eu trois pendant la même période l’an dernier. Ce bilan serait lié, indirectement, au mouvement des gilets jaunes selon les représentants de l’État.

Contrôle routier lundi matin près d'Albertville
Contrôle routier lundi matin près d'Albertville © Radio France - Anabelle Gallotti

Tournon, France

« C’est mécanique » explique le sous-préfet d’Albertville, Frédéric Loiseau. « Cet hiver, les forces de la gendarmerie étaient mobilisées en station et sur les mouvements des gilets jaunes. Il y a eu moins d’opération de contrôles sur les bords des routes ». Par ailleurs, de très nombreux radars ont été endommagés par le mouvement de contestation en jaune et tout cela « se paie cash » sur nos routes selon un responsable de la gendarmerie. 

Des comportements suicidaires au volant et dangereux pour les autres

Depuis janvier, les autorités voient de nouveau des comportements extrêmement dangereux sur les routes « un relâchement des usagers » indique le sous-préfet.

"On observe des comportements de vitesse très excessive, c’est-à-dire des gens qui roulent à 40, 50 kilomètres heures au-dessus des vitesses autorisées." - Frédéric Loiseau

« Et puis nous revoyons aussi des relâchements en matière de port de la ceinture ou d’usage du téléphone ». 

Lundi matin sur ce rond-point près d’Albertville, les gendarmes ont verbalisé une personne pour conduite sous stupéfiants, un conducteur qui téléphonait au volant et deux conducteurs sans ceinture de sécurité.