Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Le choix de France Bleu matin

11 novembre : la Ligue des Droits de l'Homme de Belfort veut rendre justice aux fusillés pour l'exemple

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

La Ligue des Droits de l'Homme de Belfort a organisé une cérémonie de commémoration pour demander la réhabilitation des fusillés pour l'exemple lors de la première guerre mondiale.

Une quarantaine de personnes est venue rendre hommage aux fusillés pour l'exemple.
Une quarantaine de personnes est venue rendre hommage aux fusillés pour l'exemple. © Radio France - Adeline Divoux

Belfort, France

Une quarantaine de personnes est venue rendre hommage aux fusillés pour l'exemple, ce lundi après-midi au square du souvenir à Belfort. Des Français tués par des soldats français pour montrer l'exemple de l'ordre. Maintenir une forme d'obéissance également, au sein des troupes au front pendant la première guerre mondiale. 

En France, pendant la Grande Guerre, près d'un millier de personnes auraient ainsi été fusillées, dont 700 militaires français environ. Parmi eux, un seul dans le Territoire de Belfort : Eugène Bertrand, né le 6 juin 1894 à Belfort. "Il a été fusillé le 30 avril 1915 à Juvigny, dans la Marne", affirme Jean-Louis Bertrand, membre de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) de la Cité du Lion. 

La raison de la fusillade inconnue

On ne sait pas, pour l'instant, si ce Belfortain de 21 ans a une sépulture ou non. "S'il y en a une à Belfort, il faudrait la trouver, sinon il faudrait qu'il en ait une pour lui rendre hommage comme il se doit", lance Jean-Louis Bertrand. Au-delà de l'hommage, il faut également rendre justice à ces hommes fusillés, estime Marie-Jeanne, présente à la cérémonie. "Mais il faut aussi connaître ce moment d'histoire, car il passe très souvent aux oubliettes, même dans le programme scolaire", glisse-t-elle. 

Les personnes présentes à la cérémonie ont déposé une rose devant le Monument du Poilu pour rendre hommage aux fusillés pour l'exemple.  - Radio France
Les personnes présentes à la cérémonie ont déposé une rose devant le Monument du Poilu pour rendre hommage aux fusillés pour l'exemple. © Radio France - Adeline Divoux

La raison de la fusillade d'Eugène Bertrand n'est pas non plus connue à l'heure actuelle. "Nous allons faire des recherches, essayer de comprendre qui il était. Maintenant, les archives de la guerre 1914-1918 sont ouvertes et nous pouvons aussi trouver des informations sur internet", précise Jean-Louis Bertrand. 

Pour réhabiliter les fusillés pour l'exemple, la LDH a prévu de solliciter le président de la République, Emmanuel Macron, avec une lettre ouverte ou une pétition. "Nous voulons une mémoire collective juste et intègre", soupire ce membre de la LDH. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu