Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

11 Novembre : Lescun, mort pour la France

vendredi 10 novembre 2017 à 18:24 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Un peu plus de 50 jeunes hommes ont quitté Lescun pour se battre pendant la première guerre mondiale. 42 ne sont jamais revenu dans ce village du haut de la vallée d'Aspe en Béarn.

42 hommes de Lescun ne sont pas revenus du front de 14/18
42 hommes de Lescun ne sont pas revenus du front de 14/18 © Radio France - Daniel Corsand

Lescun, France

Le 11 novembre commémore vous le savez la fin de la guerre 14/18, la plus meurtrière des guerres. En Béarn comme ailleurs, beaucoup de jeune conscrits sont morts au combat. Lescun en Vallée d'Aspe en a particulièrement souffert. Sur le petit monument aux morts de la commune on lit 42 noms, écrit sur deux faces du monument. Imaginez, quarante deux jeunes du village sur une population de 1000 habitants à l'époque. C'est toute une jeunesse sacrifiée. Souvent le même nom de famille se répète sur la liste morbide. C'est une hécatombe. Pierre Félix Cauhapé est le maire de Lescun. Son grand oncle Jean est sur la liste. Il est mort en Alsace. Son grand père lui est revenu vivant. Pierre-Félix Cauhapé se souvient des cérémonies du 11 novembre en présence de son grand-père et des autres rescapés.

C'était des gens qui n'aimaient pas parler de ça. Mon grande père, il n'en parlait pas. Les cérémonies du 11 novembre pour eux c'était très intense. L'un d'entre eux lisait la liste. Je me rappelle bien : cette personne là pleurait. Je vois ces visages qui étaient marqués. Certains avaient des souvenirs affreux. Énumérer tous ces morts, ils étaient partis tous ensemble, c'était quelque chose d'affreux—Le maire de Lescun Pierre-Félix Cauhapé

Le maire de Lescun se souvient de la douleur de ceux qui sont revenus des tranchées

La liste interminable des poilus de Lescun "morts pour la France" - Radio France
La liste interminable des poilus de Lescun "morts pour la France" © Radio France - Daniel Corsand

Lescun a payé un prix très lourd. Comme tous les autres villages de la vallée d'Aspe. 365 poilus de la vallée d'Aspe sont morts au combat. Beaucoup de conscrits ont rejoint Pau et la caserne Bernadotte du 18eme Régiment d'Infanterie, depuis la gare de Bedous. Le train Oloron/Canfranc a été inauguré en avril 1914, quelques semaines avant la mobilisation. L'intercommunalité envisage d'y faire un monument du souvenir dédié à cette hécatombe.