Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

113ème édition de la classique Paris-Tours: des côtes et des vignes!

-
Par , France Bleu Touraine

La classique cycliste Paris-Tours fête ce dimanche 13 octobre sa 113ème édition. Comme en 2018, la fin de parcours serpentera par les chemins de vigne et les coureurs monteront des côtes parfois ardues.

Le peloton serpentera encore dans les vignes de Vouvray ce dimanche
Le peloton serpentera encore dans les vignes de Vouvray ce dimanche © Maxppp - Hugues Le Guellec

Indre-et-Loire, France

La 113ème édition de la course cycliste Paris-Tours a lieu ce dimanche 13 octobre. Le départ sera donné de Chartres à 11h40 pour un parcours de 217 kilomètres avec une arrivée avenue de Grammont dans une fourchette de 16H40 à 17H10. Le Danois Soren Kragh Andersen, vainqueur de l'épreuve en 2018, sera là. Mais il y aura aussi quelques vedettes du Tour de France: le meilleur sprinteur de ces dernières années Mark Cavendish, les français Arnaud Démarre, Bryan Coquard, Tony Gallopin. A quelques kilomètres de l'arrivée, les coureurs traverseront les vignes de Vouvray; et entre Amboise et Tours, ils devront grimper pas moins de 7 côtes.

Christian Prudhomme est le directeur d'ASO, Amaury Sport Organisation, qui organise comme chaque année ce Paris-Tours. Il se réjouit de la présence de grands noms du cyclisme sur cette 113ème édition.

Vous aurez le meilleur sprinter de l'histoire Mark Cavendish, même s'il est en fin de carrière, Arnaud Démarre, ancien champion de France, Niki Terpstra, ancien vainqueur du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix. Un vrai plateau! Mais Paris-Tours c'est surtout une course qui permet de découvrir des talents. Lorsque Philippe Gilbert a gagné Paris-Tours il n'avait pas encore été champion du monde. Quand Greg Van Overmaert s'est imposé avenue de Grammont, il n'était pas champion olympique. Et lorsque Matteo Trentin a gagné Paris-Tours, il n'était pas champion d'Europe ou vice-champion du monde!  -Christian Prudhomme

A peine entrés en Indre-et-Loire à hauteur de Neuillé-le-Lierre, les coureurs devront franchir la côte de Goguenne, la côte de Chançay, la côte de la Vallée du Vau, puis la côte de la Rochère, celle de la vallée Chartier, celle de Vouvray et enfin la côte de Rochecorbon. Si vous souhaitez être au premières loges du spectacle, c'est à la vallée du Vau qu'il faudra vous poster car c'est la côte la plus longue avec 1,1 kilomètre à monter. La plus rude étant la côte de la Rochère à plus de 8% ce qui est le pourcentage d'un grand col du Tour de France. Avec cet ensemble de petites côtes, les chemins de vigne du Vouvrillon devraient être eux aussi sélectifs, sur une distance de 10,7 kilomètres. L'an dernier, ils avaient provoqué l'abandon de nombre de coureurs victimes de crevaison. Le Danois Soren Kragh Andersen en avait profité pour l'emporter en solitaire. On pourrait assister au même scénario cette année. Sorti des chemins de vigne et des côtes, ce sera soit un chanceux, soit un costaud qui gagnera la course.

Les coureurs entreront dans le département d'Indre-et-Loire un peu avant 15h00 par Dame Marie-les-Bois. Selon la moyenne de course, l'arrivée sera jugée avenue de Grammont entre 16h40 et 17h10.

Choix de la station

France Bleu