Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Centenaire de la Première Guerre mondiale

1200 enfants réunis pour commémorer le centenaire de la Grande Guerre à Saint-Etienne

mardi 6 novembre 2018 à 19:24 Par Nerissa Hemani, France Bleu Saint-Étienne Loire

Des milliers de fleurs bleues, 6 000 bleuets précisément, ont été déposés par des enfants sur la place Jean Jaurès ce mardi matin à Saint-Etienne. Ils symbolisent les morts stéphanois de la Première Guerre Mondiale. L'occasion de réunir toutes les générations.

Les élèves e l'école Tardy était présente pour l’événement.
Les élèves e l'école Tardy était présente pour l’événement. © Radio France - Nérissa Hémani

Saint-Étienne, France

"Je suis trop contente d'être là" s'écrit un petit. Sous la pluie battante, les petits drapeaux bleus, blancs, rouges s'agitent frénétiquement dans les mains des enfants. Ce mardi matin, ils étaient 1200 écoliers réunis sur la place Jean Jaurès aux cotés des représentants de la mairie, du conseil départemental et des anciens combattants pour le centenaire de la Grande Guerre. 

6000 bleuets pour 6000 morts stéphanois 

Chacune des 27 classes stéphanoises a préparé un bouquet de bleuets en hommage aux morts stéphanois. "C'est triste de voir qu'ils se sont sacrifiés, c'est important de les remercié pour ce qu'ils ont fait pour la France" explique Sami, 10 ans. En classe, les enfants étudient la Grande Guerre depuis le mois de septembre et la signification de cette petite fleure bleue : "C'est une fleure qui ne poussait que sur les champs de bataille, c'était aussi la couleur des vêtements des soldats" décrivent Julie et Myriam. de l'école de Tardy à Saint-Etienne. 

6000 bleuets ont été déposés sur la place. - Radio France
6000 bleuets ont été déposés sur la place. © Radio France - Nérissa Hémani

De générations en générations 

Aux côtés des jeunes, les anciens combattants et les porte-drapeaux sont présents pour transmettre le flambeau. Un devoir de mémoire essentiel pour le devoir de mémoire pour le colonel Jean-Claude Riberon, président de l a Légion d'Honneur de la Loire. "Cela fait chaud au cœur de voir des enfants participer à ces manifestations où il n'y a que des anciens. _Il faut entretenir le devoir de mémoire_." explique-t-il. 

Ce dimanche 11 novembre à 11 h résonnera à Saint-Etienne le clairon qui marque la fin de la Grande Guerre.