Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

13 communes du Libournais s'engagent pour une cantine plus bio et locale

-
Par , France Bleu Gironde

13 villes de la communauté de communes du Grand Saint-Emilionnais viennent d'obtenir le logo "Mon restau reponsable". En partenariat avec la fondation Hulot, elles s'engagent à tenir d'ici deux ans plusieurs objectifs de développement durable.

La communauté de communes du Grand Saint-Emilionnais est la première en France à s'engager dans le dispositif "Mon restau responsable".
La communauté de communes du Grand Saint-Emilionnais est la première en France à s'engager dans le dispositif "Mon restau responsable". - Anoucka Combes

Saint-Émilion, France

Dans le Libournais, treize communes s'engagent pour offrir une meilleure cantine aux écoliers. La communauté de communes du Grand Saint-Emilionnais adhère au dispositif "Mon restau reponsable" en partenariat avec la fondation Nicolas Hulot. Le but : proposer davantage de produits bio et locaux, réduire ses déchets et avoir une cantine plus accueillante, moins bruyante. La CDC est la première communauté de communes de France à s'engager aussi massivement.

Cela ne coûte pas plus cher de bien manger !"

Parmi les villes qui ont sauté le pas : Montagne. Sa cuisine centrale produit 450 repas par jour pour plusieurs écoles et centres aérés. La commune vient de recevoir le logo "Mon restau responsable" après deux ans d'efforts : "Nous avons 20% de produits bio et 50% de produits achetés localement, à moins de 50 km à la ronde. Cela ne coûte pas plus cher de bien manger !" insiste Monique Burgaud, première adjointe au maire. Les enfants sont également invités à réduire le gaspillage du pain, et un composteur permet de transformer les épluchages en compost, utilisé dans les espaces verts de la commune.

"Désormais, c'est 20% de bio et 50% de local" - Monique Burgaud, adjointe au maire à Montagne.

Des engagements à tenir d'ici deux ans

Comment fonctionne la démarche ? Il n'y a pas de cahier des charges à proprement parler. Le responsable de la cantine remplit un questionnaire en ligne pour s'auto-évaluer. Cela permet de connaître ses points forts et de voir dans quels domaines il faut progresser. La cantine rédige ensuite une liste d'engagements.

Saint Philippe d'Aiguilles par exemple veut réduire drastiquement ses déchets : "Depuis un an, nous ne voulons plus de serviettes en papier, qui coûtent cher et encombrent les poubelles. Nous demandons aux enfants de ramener leur propre serviette en tissu" explique l'adjointe au maire, Anne-Marie Pazat. Cette petite école qui sert 35 repas par jour s'engage également à utiliser des poules pour finir les assiettes.

Au bout de deux ans, pour conserver le logo, les cantines doivent prouver qu'elles ont atteint leurs objectifs. La fondation Nicolas Hulot les aide à trouver des astuces : "Concernant le gaspillage alimentaire, ce qui marche bien c'est de peser les déchets à la fin des repas. Les enfants jouent le jeu, donc je propose cette idée à d'autres structures car j'ai constaté que cela fonctionnait et contribuait à réduire les déchets" souligne Virginie Pénicaud, la responsable régionale.

21 écoles engagées en Gironde

"Mon Restau responsable" se base sur quatre piliers : l'assiette, les écogestes, l'engagement social et territorial et le bien-être des élèves. Certaines écoles s'engagent par exemple à diffuser de la musique douce pendant les repas ou repeindre avec les parents le réfectoire.

La première école à s'engager dans le dispositif "Mon restau responsable" en Gironde c'est celle des Artigues-de-Lussac, en mars 2017. En tout trente écoles en font désormais partie en Nouvelle Aquitaine, dont vingt-et-une en Gironde. En France 594 restaurants se sont engagés.

ECOUTEZ - Le reportage France Bleu Gironde