Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

14 juillet dans les airs : "une fierté et une belle expérience à vivre"

mardi 10 juillet 2018 à 20:32 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu Sud Lorraine

Rencontre avec le Capitaine Pablo, pilote de Mirage 2000 sur la base aérienne de Nancy-Ochey, qui qui survolera Metz lors de la cérémonie militaire du 13 juillet, et les Champs-Elysées à Paris le lendemain.

Le Capitaine "Pablo" sera le leader de la formation qui survolera Metz le 13 juillet
Le Capitaine "Pablo" sera le leader de la formation qui survolera Metz le 13 juillet © Radio France - Clément Lhuillier

Dans le sillage de son Mirage 2000, des centaines de regards admiratifs se lèveront vers le ciel. Ceux des spectateurs de la cérémonie militaire du 13 juillet à Metz, dont l'un des temps forts sera un défilé aérien, mené par le Capitaine Pablo*, de la base aérienne 133 de Nancy-Ochey. A 36 ans, il sera le leader de la formation composée de deux Mirages 2000 de la base meurthe-et-mosellane, et de deux Rafales, venus de Saint-Dizier. 

Finesse et maîtrise 

Entré dans l'Armée de l'air en 2004, breveté trois ans plus tard, le Capitaine Pablo, pilote et instructeur de l'Escadron 1.3 Navarre, compte 1300 heures de vol à bord du Mirage 2000 et plusieurs dizaines de missions opérationnelles, sur les terrains où est engagée l'armée française. 

C'est beaucoup de fierté de représenter sa base, son escadron. Un peu de pression aussi, on a envie d'être le plus performant possible pour cette fête nationale"

Le Capitaine Pablo, pilote de chasse sur la base 133 de Nancy-Ochey

Le passage durera moins d'une minute. Les avions seront à 800 pieds d'altitude (environ 300 mètres) et à une vitesse de 360 nœuds (650 km/h). 

Il faut dire que si l'exercice est maîtrisé par les pilotes, il n'en reste pas moins délicat. La formation en "diamant" nécessite finesse et concentration, d'autant que les appareils sont à moins de deux mètres les uns des autres. Vu d'en bas, la chorégraphie doit être impeccable. 

Et vu d'en haut ? "Dans la conduite de la mission, on ne profite pas vraiment, parce qu'on est trop pris par notre tenue de place, et l'ensemble des paramètres que nous devons gérer en vol." Pas question donc de jeter un coup d’œil sur ce qui se passe en bas... 

Metz - Paris - Nancy 

Le Capitaine Pablo et ses coéquipiers effectueront deux passages dans le ciel de Metz. Mais leur "mission 14 juillet" ne sera pas encore achevée. Ils prendront le soir même la direction d'Evreux (Normandie) d'où ils partiront samedi matin, direction les Champs-Elysées ! Le Capitaine Pablo n'y sera plus en position de leader, mais la fête nationale à Paris, c'est une grande première pour lui. Ensuite, et avant le retour à la base, il effectuera un dernier tour dans le ciel lorrain, pour la cérémonie de Nancy. 

Reportage de Clément Lhuillier

*Le nom a été changé pour des raisons de sécurité