Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

14-juillet : Delphine et l'association marnaise "les Blues du coeur", mises à l'honneur à Paris

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne, France Bleu

La présidente de l'association "les Blues du coeur" fait partie des invités à la cérémonie du 14 juillet à Paris ce mardi. Avec ses collègues de l'entreprise Chantelle à Epernay et d'autres couturières bénévoles, elle a permis de fournir des surblouses aux soignants dans les hôpitaux de la Marne.

Delphine Chapelot et quelques unes de ses collègues dans l'entreprise Chantelle.
Delphine Chapelot et quelques unes de ses collègues dans l'entreprise Chantelle. © Radio France - Sophie Constanzer

Pas de grand défilé ce mardi 14 juillet, mais le chef de l'Etat va rendre hommage aux soignants et aux personnels qui ont été en première ligne pendant la crise du Covid-19. Infirmier, médecin, salarié d'Ehpad, ou directeur d'hypermaché : 12 Ardennais et 14 Marnais sont invités à la cérémonie organisée place de la Concorde à Paris. Et puis dans la liste, figure la présidente de l'association "les Blues du coeur" Delphine Chapelot. 

C'est elle qui, en plein confinement en avril, a créé avec ses collègues de l'entreprise de lingerie Chantelle à Epernay, une association pour découper et fabriquer des surblouses à destination des soignants de différents hôpitaux de la Marne. "Bien sûr que j'aurai une grande pensée pour elles, je les représente avec fierté", assure celle qui en charge du développement dans l'entreprise. 

Pendant sept semaines, on a été ensemble dans notre entreprise à faire des choses complètement différentes. - Delphine Chapelot

Porte parole d'un jour de ses 35 collègues qui ont laissé la dentelle de côté pour fabriquer des surblouses, elle avoue sa surprise quand la préfecture de la Marne l'a prévenue qu'elle figurait dans la liste. Et s'il n'y avait qu'un seul message à faire passer à Emmanuel Macron ce mardi 14 juillet, il est simple : "J'aimerais lui expliquer le travail effectué, l'engagement des bénévoles, le devoir accompli pendant sept semaines... L'activité de Chantelle s'est arrêtée, à partir du 16 mars on a eu le chômage partiel, donc on a été indemnisés par la Nation et en fait, pour nous, c'était comme un renvoi d'ascenseur de rendre ce service"

Le directeur du site a mis à disposition les locaux de l'entreprise, et une association a en effet été créée pour permettre aux salariées de Chantelle de découper bénévolement des surblouses. Grâce notamment à une autre association, le Lions club qui s'est chargé de se fournir en voile d'hivernage et d'amener les surblouses aux près de 300 couturières bénévoles de la Marne qui se sont chargées de les assembler à domicile. 

Une vraie "chaîne de production" bénévole s'est ainsi développée pour répondre à la pénurie dans les hôpitaux à Châlons, Epernay, mais aussi au CHU de Reims. 

35 kilomètres de voile d'hivernage utilisés

Au total, 35 kilomètres de voile d'hivernage sont passés dans les mains des salariées de Chantelle, plus de 18.000 surblouses ont été découpées dans cette matière et ensuite assemblées par des couturières bénévoles à Châlons-en-Champagne, Epernay et dans le reste du département de la Marne. Et plus de 4.000 surblouses ont été fabriquées sur le site. 

Mais plus que les chiffres, Delphine Chapelot retient autre chose : "ça restera un énorme souvenir pour les bénévoles des Blues du coeur. Pendant sept semaines, on a été ensemble dans notre entreprise à faire des choses complètement différentes de ce qu'on fait d'habitude, des soutiens-gorge, on est passé aux surblouses, et on a créé des liens avec différents services".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess