Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - 14 juillet : deux ans après, le temps des souvenirs et des projets

dimanche 15 juillet 2018 à 1:58 Par Pauline Renoir, France Bleu Azur

Samedi, Nice a vécu au rythme doux et lent du souvenir. Des dizaines de proches des victimes du 14 juillet 2016, certains venus de loin, ont assisté à des cérémonies d'hommage riches en émotions. Du matin au soir, retour en images sur ce deuxième triste anniversaire de l'attentat.

86 galets pour symboliser les victimes de l'attentat de Nice
86 galets pour symboliser les victimes de l'attentat de Nice - Ville de Nice

Nice, France

" Délivrons nous de la haine " tel est le message des représentants de sept religions dans les jardins de la villa Masséna. Catholiques, Juifs, Bouddhistes, Musulmans, Protestants, Orthodoxes, unis auprès des familles des victimes. Les proches, émus aux larmes ont retrouvé le sourire grâce aux rires des enfants. Tous ont déposé des roses blanches sur la stèle d'hommage aux victimes. 

La cérémonie interreligieuse du 14 juillet 2018 dans les jardins de la Villa Masséna - Radio France
La cérémonie interreligieuse du 14 juillet 2018 dans les jardins de la Villa Masséna © Radio France - Pauline Renoir
Les représentants de sept cultes apportent un message de paix - Aucun(e)
Les représentants de sept cultes apportent un message de paix - Ville de Nice
Les familles des victimes écoutent les prêches  - Aucun(e)
Les familles des victimes écoutent les prêches - Ville de Nice

Défilé militaire et hommage populaire

L'après-midi, un défilé militaire terrestre et aérien s'est tenu sur l'avenue Jean Médecin jusqu'à la place Masséna. Là-bas, une tribune bleu, blanc, rouge et plusieurs prises de paroles. Le Premier Ministre Edouard Philippe était là, aux côtés du maire de Nice, Christian Estrosi. Il a dit sa solidarité avec les Niçois. Il a aussi fait deux promesses. L'arrivée bientôt d'un juge de l’indemnisation des victimes d’actes de terrorisme, avec une compétence nationale. Et la création prochaine du "Centre national de ressource et de résilience" à Paris, pour toutes les victimes du terrorisme.

La tribune pour l'hommage aux victimes sur la place Masséna - Radio France
La tribune pour l'hommage aux victimes sur la place Masséna © Radio France - Pauline Renoir

Beethoven et Patrick Fiori

Le soir, comme l'année dernière, un concert de l’orchestre philharmonique de Nice a refermé la page de l'hommage. Avec la symphonie dite "Héroïque" de Beethoven et puis un concert de Patrick Fiori. Il a interprété le morceau de Julien Clerc "Utile" et son nouveau titre "Les gens qu'on aime". Patrick Fiori s'est dit "très ému" de chanter devant les familles.

Éclairer le ciel

Ultime moment d'émotion, les familles ont laissé s'envoler des ballons blancs dans le ciel. Comme pour dire au revoir à leurs anges. Une seconde fois. Et puis 86 faisceaux lumineux ont été projetés depuis la Promenade des Anglais.