Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

14 Juillet : Répétition générale dans le ciel d'Orléans-Bricy

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Pour la première fois, la base aérienne d'Orléans-Bricy a accueilli les répétitions du défilé aérien du 14 juillet. Une cinquantaine d'appareils avions et hélicoptères, ont rôdé la chorégraphie prévue aux-dessus des Champs Elysées. Une cérémonie où le rôle de l'armée pendant la crise sera souligné.

Malgré un plafond de nuages bien bas, les appareils ont pu peaufiner leur défilé.
Malgré un plafond de nuages bien bas, les appareils ont pu peaufiner leur défilé. © Radio France - Johan Gand

Avec la fermeture progressive de la base de Châteaudun, c'est désormais à Orléans-Bricy qu'ont lieu les répétitions du défilé aérien du 14 juillet. Un travail d'accueil "très important" selon le patron de la BA 123 pour s'assurer qu'à tous les niveaux il y a ce qu'il faut : ravitaillement, accueil des équipages afin de rôder tous les processus. 

Un défilé de minutie et de précision

En l'air le 14 juillet il y aura 51 avions et 18 hélicoptères. Ce mardi, pour la répétition générale à Bricy, c'est une cinquantaine d'appareils qui étaient mobilisés. Objectif, mettre tous ces avions dans des couloirs d'attente, avec un circuit prédéfini et au moment du "Top", donné par le président de la République le 14 juillet, ils s'alignent en paquets distincts pour survoler la piste d'envol qui représente la ligne droite des Champs-Elysées...

Un vrai travail de précision. Le capitaine Aurélien, aux commandes de son A400M, a été impressionné pour sa 1ère répétition de 14 juillet "Un énorme volume d'avions à passer dans un mouchoir de poche et tout cela à la seconde, c'est assez impressionnant".

Comme d'habitude c'est la patrouile de France qui ouvre le défilé, son leader était ce mardi à Bricy pour les répétitions
Comme d'habitude c'est la patrouile de France qui ouvre le défilé, son leader était ce mardi à Bricy pour les répétitions © Radio France - Johan Gand

Dans ce défilé, des appareils aussi variés que des avions de transport, comme l'A400M, dont Bricy est la base de rattachement. 

L'avion de transport A400M, rattaché à Bricy, est un habitué du ciel loirétain
L'avion de transport A400M, rattaché à Bricy, est un habitué du ciel loirétain © Radio France - Johan Gand

Mais aussi des avions de chasse, 

15 Rafale feront partie du défilé
15 Rafale feront partie du défilé © Radio France - Johan Gand

et des hélicoptères.

L'hélicoptère Gazelle à gauche et l'hélicoptère Tigre à droite
L'hélicoptère Gazelle à gauche et l'hélicoptère Tigre à droite © Radio France - Johan Gand

Une variété de gabarits et de vitesses qui imposent une coordination impeccable entre les appareils avec des "time-line" bien déterminée. Les avions de chasse passent en premier et adaptent leur vitesse en fonction des temps de passage des autres. 

Sous le signe du Covid

Un peu moins d'appareils que d'habitude (-40%), non pas que les avions aient besoin de distanciation sociale, mais vu qu'il n'y aura pas de défilé au sol, il ne faut pas qu'il y ait de déséquilibre, la flotte a donc été réduite.  

Les appareils partiront de leurs bases-mère, à cause de l'épidémie pour ne pas occasionner de rassemblements trop importants. Ainsi certains engins décolleront de Lannbihoué, d'autres de Mont de Marsan, d'autres de Lorraine et tous se regrouperont donc dans leurs couloirs aériens pour se mettre en ordre d'attente.

Cette année, l'armée a participé aux opérations liées au Covid-19 : transports de malades, transports de médecins, de matériel. Le défilé sera donc aussi placé sous le signe de cet engagement avec les appareils qui y ont participé, mais aussi un A 400M allemand (puisque des patients français ont été transférés en Allemagne dans cet avion) et des hélicoptères du SAMU.

Cette répétition était la seule avec autant d'appareils. Il y en aura une autre le 9 juillet au-dessus de Paris mais seulement avec les leaders de chaque groupe.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu