Société

"À 16h34, je ne réponds plus au téléphone ni à mes mails" Marlène Schiappa

Par Christelle Caillot, France Bleu Maine lundi 7 novembre 2016 à 10:54

Marlène Schiappa, adjointe au Mans déléguée à l'égalité
Marlène Schiappa, adjointe au Mans déléguée à l'égalité © Radio France - Christelle Caillot

VIDEO : Marlène Schiappa, adjointe déléguée à l'égalité à la ville du Mans sur l'égalité des salaires hommes/femmes.

Le collectif "les glorieuses" appelle les femmes à cesser le travail ce lundi à 16h34. Un mouvement pour dénoncer les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes dans les entreprises françaises. Et pour Marlène Schiappa, adjointe déléguée à l'égalité à la ville du Mans, et présidente du réseau "maman travaille", il y a encore du travail.

Un mouvement symbolique

"L'idée de cette grève qui est lancée par les glorieuses, c'est d'utiliser le mot grève pour impacter les esprits, mais ce n'est pas une grève au sens légal du terme, il n'y a pas de préavis qui a été déposé" nous dit Marlène Schiappa, adjointe déléguée à l'égalité à la ville du Mans et présidente du réseau "maman travaille". "On est plus dans l'ordre du symbolique et c'est plus une campagne de sensibilisation qui permet par différents biais d'être présent sur ce mouvement. On peut par exemple, arrêter de répondre au téléphone ou à ses mails. Il faut amener la discussion avec ses collègues de travail. Moi quand j'ai créé "maman travaille" il y a dix ans, il n'y avait aucun syndicat qui s'intéressait à cette question et aujourd'hui, je n'ai toujours pas connaissance d'un syndicat qui se mobilise sur le dossier".

La Sarthe mauvaise élève

En Sarthe selon Marlène Schiappa, "on est l'un des départements dans lequel les violences sexuelles et sexistes sont les plus nombreuses. Ça veut dire que l'on est dans un département où les stéréotypes malheureusement sont encore bien ancrés. On a des stéréotypes de genre, c'est à dire qui assignent les hommes à faire certaines taches et les femmes à d'autres et cela entraîne plus d'inégalités salariales.

La situation à la ville du Mans

A la ville du Mans, j'aurai tendance à dire que hommes et femmes sont payés de la même façon, maintenant je n'ai pas fait d'étude sur l'ensemble des revenus. Je sais qu'il y a de plus en plus de femmes qui sont directrices de service et y compris sur des thématiques qui ne sont pas forcément considérées comme féminines par exemple aux finances ou à la sécurité.