Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

1.700 Côte-d'oriens ont un compte bancaire Nickel

mardi 29 décembre 2015 à 18:27 Par Justine Dincher, France Bleu Bourgogne

Avoir un compte bancaire coûte de plus en plus cher ! A partir du 1er janvier, les grandes banques appliqueront de nouveaux frais. Pour les foyers les plus modestes, la solution pourrait venir du compte Nickel, un compte sans banque. En Côte-d'Or, 1.700 personnes en ont déjà ouvert un.

En Côte-d'Or, neuf buralistes proposent des comptes nickel.
En Côte-d'Or, neuf buralistes proposent des comptes nickel. © Radio France - Justine DINCHER

Dijon, France

Les buralistes, nouveaux banquiers ! Au milieu des briquets, bonbons, paquets de cigarettes et magazines, Glawdys MONTEWY vend quelques cartes bancaires. Comme neuf buralistes en Côte-d'Or, elle a décidé de proposer des comptes "Nickel" à ses clients. Un produit développé depuis deux ans par la société Financière des paiements électroniques (FPE).

Un compte bancaire en moins de 10 minutes

Le Compte-Nickel est un compte qui ne nécessite pas de banques de rattachement. Elle est disponible sans conditions de revenus, sans dépôt minimum et pour vingt euros par an. Ses clients ? Des personnes interdites bancaires, les petits épargnants ou les acheteurs qui veulent commander sur Internet. "J'ai eu l'idée de créer ce compte en partant simplement du besoin des gens. Il faut un compte bancaire, une carte de paiement, et puis tous les outils modernes - Internet, sms - qui permettent de suivre ses comptes en temps réel", raconte Ryad BOULANOUAR, le président de la FPE. En moins de dix minutes, avec une carte d'identité et un numéro de téléphone, les clients peuvent créer un compte chez leur buraliste. 

INTERVIEW | Ryad BOULANOUAR, président de la FPE.

En Côte-d'Or, 1.700 personnes ont déjà ouvert un Compte-Nickel, agréé par la Banque de France, dans un des neuf bureaux de tabac qui le proposent. D'après Glawdys MONTEXY, installée boulevard des martyrs à Dijon, les demandes d'ouverture ne cessent d'augmenter : "ça marche bien ! Les avantages : il y a moins de frais bancaires, et c'est plus facile d'ouvrir un compte. On a des clients qui sont interdits bancaires, d'autres qui veulent un compte pour leurs enfants, on a un peu de tout". Philippe par exemple, un client de Glawdys, est un petit épargnant. Il a ouvert un compte pour faire des économies et placer ses gains de jeux.

1.700 Côte-d'oriens ont ouvert un compte

L'avantage pour les clients : le découvert est interdit, et il n'y a pas de conditions de revenus à l'ouverture. Chaque mois, ils peuvent verser jusqu'à 750 euros sur ce compte. A chaque dépôt d'espèces, le client est prélevé à hauteur de 2%.* Pour un retrait d'argent, c'est un euro*. "Cela reste moins cher qu'avec une banque traditionnelle", assure Ryad BOULANOUAR, "sur un an, ça vous coûte moins de 50 euros... alors qu'avec les autres banques, vous en avez pour 192 euros en moyenne. Une carte bancaire coûte 20 euros par an, ensuite nous avons juste fait le choix de facturer ce qui nous coûtait". Ryad BOULANOUAR assure même que son modèle est profitable.

REPORTAGE | Glawdys propose ce service depuis un an.

Pour l'Association française des usagers des banques (Afub), ce concept n'est pas une nouveauté, "dire que c'est un compte pour les exclus, c'est faux" déclare Serge MAITRE, le secrétaire général de l'Afub. D'après lui, il existe déjà, à la Banque de France, un droit au compte pour les interdits bancaires. Autre grief : le découvert n'est pas possible, et donc le crédit non plus. Enfin, dernier regret : chaque dépôt d'espèces est taxé de 2%, "ce qu'aucune autre banque n'avait jamais osé faire", d'après l'association.

En France, près de 212.000 comptes ont été ouverts. Et ils pourraient être encore plus nombreux après le 1er janvier prochain. En 2016, la majorité des grandes banques, plus de huit établissements sur dix, vont appliquer des frais de tenue de compte. Les clients de la BNP Paribas et de la Société Générale vont donc passer à la caisse. Ils devront désormais s'acquitter de 2 euros à 2,50 euros par mois.