Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

17e anniversaire d'AZF à Toulouse : l'impossible réconciliation

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

La 17e commémoration de la catastrophe d'AZF se fera encore en ordre dispersé ce vendredi à Toulouse (Haute-Garonne).

C'est au mémorial d'AZF que se déroulera la cérémonie officielle
C'est au mémorial d'AZF que se déroulera la cérémonie officielle © Radio France - Vanessa Marguet

Toulouse, France

Le 21 septembre 2001, à 10h17, une explosion se produit dans le hangar 221 du complexe chimique AZF à Toulouse, une partie de la ville est soufflée. Il y a 31 morts, selon le bilan officiel et des milliers de blessés. 

Le feuilleton judiciaire n'est pas encore terminé, car la défense s'est pourvue en cassation après la décision de la Cour d'appel de Paris le 31 octobre 2017 et la condamnation de la société Grande Paroisse (filiale du groupe Total), mais aussi de l'ancien directeur de l'usine Serge Biechlin*. Sur le terrain, la page est encore loin d'être tournée. La cérémonie officielle aura lieu ce vendredi matin au Mémorial AZF avec le retentissement de la sirène à 10h17. Mais elle sera boudée encore une fois par une partie des associations.  

Trois cérémonies

Les anciens salariés d'AZF se retrouveront à 9h30 devant leur propre plaque pour rendre hommage aux 21 d'entre-eux qui sont morts dans l'explosion (21 sur les 31 victimes). Et comme chaque année, une partie de ces anciens salariés partiront avant la cérémonie officielle. Il y a trop de rancœurs, trop de choses qui ont été dites dans les différents procès sur la manière dont l'usine était tenue. 

Il y a aussi des rancœurs dans les rangs des associations de victimes. Les sinistrés du 21 septembre vont commémorer l'événement de leur côté un peu plus loin. Avec les membres du collectif "Plus jamais ça", ils seront présents dès 9h sur le rond point du 21 septembre, à l'angle de l'avenue de Muret et la route d'Espagne pour présenter le livre "AZF/TOTAL, responsable et coupable". La présidente de l'association des sinistrés du 21 septembre, Pauline Miranda le dit haut et fort : "hors de questions d'aller voir les gens de Total se pavaner devant les élus et les caméras".

Plaie à vif et contraste

La présence de Serge Biechlin, l'ancien directeur de l'usine, notamment ne passe pas. Finalement, l'association des familles endeuillées d'AZF est l'une des rares à jouer le jeu de la commémoration officielle, non sans un goût amer. 

L'explosion d'AZF reste une plaie à vif pour tous ces gens qui se battent depuis des années. La réconciliation paraît impossible. Le contraste est d'autant plus saisissant qu'une grande partie des Toulousains semblent plutôt vouloir tourner la page.     

* Le 31 octobre 2017, la Cour d'appel de Paris a reconnu l'ancien directeur de l'usine AZF, Serge Biechlin, et la société Grande Paroisse qui exploitait le site, coupables d'homicides involontaires. L'ancien directeur Serge Biechlin a écopé d'une peine de 15 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende. La société Grande Paroisse a été condamnée, elle, à la peine d'amende maximale de 225.000 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu