Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus : pas de défilé pour le 1er mai mais les syndicats de Normandie veulent se faire entendre

Il n'y aura pas de défilé cette année pour le 1er mai mais les syndicats veulent se faire entendre. A l'aune de la crise du coronavirus et à l'occasion du 1er mai, ils appellent à renforcer les services publics et à protéger les travailleurs.

Les messages de soutien au service public s'affichent dans les manifestations depuis plusieurs années. Les messages de soutien au service public s'affichent dans les manifestations depuis plusieurs années.
Les messages de soutien au service public s'affichent dans les manifestations depuis plusieurs années. © Radio France - Jacques Pons

Le 1er mai, comme beaucoup d'autres événements, n'aura cette année pas la même forme ni la même ambiance que les fois précédentes. Il n'y aura cette fois-ci pas de grandes manifestations dans les rues. Mais les syndicats comptent bien se faire entendre et même encore davantage que d'habitude. Dans la Manche par exemple, la CGT, la CNT, la FSU-MNL, SUD Solidaires et l'UNSA invitent à déployer des pancartes et banderoles depuis chez soi et à "envahir les réseaux sociaux" pour défendre "une société plus démocratique, plus juste, plus sociale, plus égalitaire et plus écologique". Cela passe, selon eux, par l'abandon de la réforme chômage et du projet de réforme des retraites

Publicité
Logo France Bleu

Les syndicats du Calvados se mobilisent également :

De son côté, l'UNSA de Seine-Maritime a prévu une manifestation virtuelle, sur sa page Facebook, à 11 heures. "Nous ne pouvions pas passer à côté" de cette journée, son secrétaire général, Arnaud Lebret.

loading

La crise du coronavirus met en avant les failles et manques de moyens dénoncés depuis des années dans plusieurs secteurs, notamment hospitalier. "Le 1er mai est plus que jamais la journée de défense des travailleuses et des travailleurs sans qui rien n'est possible", écrivent les six syndicats de la Manche dans un communiqué publié ce jeudi 30 avril. 

La crise sanitaire actuelle "a remis en lumière l’essentiel : la nécessité d'un hôpital et d'un système de santé publiques avec de vrais moyens".

Pour ces syndicats, la crise actuelle "nous rappelle ô combien nos sociétés peuvent être fragilisées si l'on n'a pas anticipé les moyens humains et matériels nécessaires pour y faire face. Mais, au nom de la sacro-sainte course à la compétitivité, et pour permettre de verser toujours plus de dividendes aux actionnaires de grandes entreprises qui précarisent de plus en plus les salariés et dégradent leurs conditions de travail, l'on se retrouve incapable de faire face à la pandémie.  Et l'on met en danger toutes celles et ceux qui continuent de travailler pour soigner, nettoyer, transporter, mais aussi permettre à toute la population de s'alimenter." 

D'après cette intersyndicale, la crise sanitaire actuelle "a remis en lumière l’essentiel : la nécessité d'un hôpital et d'un système de santé publiques avec de vrais moyens humains, matériels, financiers, d'un système de protection sociale large tout au long de la vie, des services publics qui ne sont pas sacrifiés par des politiques de restructurations, suppressions au bénéfice des appétits de ceux qui prospèrent dans ce système capitaliste !" 

Les syndicats exigent l'abandon de la réforme chômage et du projet de réforme des retraites

Les syndicats appellent donc à renforcer les services publics, particulièrement le secteur hospitalier, à assurer la protection des travailleuses et travailleurs et exigent "que la réforme chômage et le projet de réforme de retraite par points soient immédiatement abandonnés"

"Le 1er mai, on ne va pas se défiler !", concluent-ils.

loading

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu