Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

1er mai : la vente du muguet sur la voie publique interdite

-
Par , France Bleu Occitanie

Le préfet en Occitanie a tranché. La vente à la sauvette est interdite. En revanche vous pourrez vous faire livrer par votre fleuriste ou acheter votre brin de muguet au supermarché.

Si vous comptiez vendre le muguet de votre jardin : c'est non !
Si vous comptiez vendre le muguet de votre jardin : c'est non ! © Radio France - SM

En raison de la crise sanitaire du covid-19 la vente du muguet du 1er mai est étroitement encadrée cette année. Pas de vente sur la voie public pour les particuliers et juste en drive et livraisons pour les fleuristes.  

Tout d’abord, la vente du muguet sur la voie publique, traditionnellement tolérée et encadrée par des arrêtés municipaux, sera strictement interdite.

Drive et livraison pour les fleuristes 

Les fleuristes ne sont pas autorisés à accueillir du public dans leur magasin. Ils pourront toutefois proposer du muguet à la vente uniquement dans le cadre de leur activité de livraison et de retrait de commandes. 

Enfin, la vente du muguet pourra également s’effectuer dans les commerces de produits essentiels (supermarchés, supérettes, multicommerces…).  

Plusieurs amendes 

Et attention, les vendeurs à la sauvette qui voudraient braver l’interdiction de la vente au muguet sur la voie publique, risque une contravention de 300 € voire plus et la confiscation de  la marchandise. Une activité qui n’entre de toute façon pas dans le cadre des motifs de sorties autorisées par l’attestation de déplacement dérogatoire. Le contrevenant s’expose donc aussi à une amende de 135 €.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess