Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Société

A 13 ans, il parcourt la France à pied et à vélo contre le diabète de type 1

dimanche 5 août 2018 à 9:07 Par Théo Caubel, France Bleu Occitanie et France Bleu

Le jeune Hakaroa Vallée, 13 ans, traverse la France pour sensibiliser au diabète de type 1 dont il est atteint. Il faisait étape à Toulouse samedi 4 août.

Hakaroa Vallée entouré de sa famille. Il a été accueilli à Toulouse par Laurence Arribagé, adjointe à la mairie de Toulouse en charge des sports.
Hakaroa Vallée entouré de sa famille. Il a été accueilli à Toulouse par Laurence Arribagé, adjointe à la mairie de Toulouse en charge des sports. - Théo Caubel

Toulouse, France

Relier la Belgique à l'Espagne à la force de ses jambes, c'est le défi fou que s'est fixé Hakaroa Vallée. Ce jeune adolescent de 13 ans est atteint depuis deux ans de diabète de type 1. Une forme rare de la maladie dont l'origine reste inconnue. Pourtant, les malades souffrent souvent de préjugés et rencontrent de nombreuses difficultés. Ils ne peuvent, par exemple, pas exercer un certain nombre de métiers comme militaire, pompier ou policier.

42 étapes à travers la France

C'est pour lever ces barrières et combattre ces préjugés que Hakaroa a décidé de relier la frontière belge depuis Bray-Dunes à l'Espagne. «J'ai fait une étape avec quelqu'un qui s'appelle Bryan qui faisait la traversée de la France. Lui c'était pour la mucoviscidose. Et je me suis dit : moi je vais le faire pour le diabète de type 1. » Hakaroa est parti le 2 juillet et il doit arriver le 12 août, après 42 étapes. Toulouse était la 32e. Il est arrivé accompagné de son père et sous un soleil de plomb. Mais il n'a pas oublié son message à l'arrivée malgré la fatigue.

« Il y a certains médecins qui m'ont dit qu'avec mon diabète, cela allait être difficile de faire du sport à cause de l'hypoglycémie. Mais je ne les ai pas écoutés. Et ça se passe hyper bien. » - Hakaroa Vallée

Un comité d'accueil à l'arrivée à Toulouse

Dans le comité d'accueil, il y avait des malades et des associations qui sensibilisent à la question du diabète. Carole Morin est la présidente d'Enfance, adolescence et diabète : «on espère qu'il va faire bouger les choses notamment sur le plan législatif. Il faut que ça bouge. »

Depuis le début de son périple, Hakaroa Vallée a parcouru l'équivalent de 16 marathons. « La rage que j'avais en moi quand on m'a annoncé cette maladie, je pense que je la retranscris dans le sport et ça me donne plus d'énergie. »

Après cette traversée, Hakaroa souhaite continuer à sensibiliser sur le diabète de type 1. Et il espère plus tard devenir peut-être sportif de haut niveau et participer à l'organisation des Jeux Olympique 2024 à Paris.