Société

Yonne : vingt nouveaux migrants à Saint-Bris-le-Vineux

Par Denys Baudin et Delphine Martin, France Bleu Auxerre mercredi 27 janvier 2016 à 19:14

De nouveaux migrants à Saint-Bris( photo d'archive)
De nouveaux migrants à Saint-Bris( photo d'archive) - Clara Guillet

De nouveaux réfugiés viennent d'arriver dans l'Yonne. Vingt migrants de Calais sont à Saint-Bris-Le-Vineux depuis mardi soir. Des hommes seuls, originaires du Soudan et d'Irak, deux pays en guerre.

Les nouveaux réfugiés sont hébergés provisoirement dans le centre de vacances qui appartient à la ville de Montreuil et qui est situé sur la commune de Saint-Bris-de-Vineux (Yonne). Il s'agit de faire le point sur leur santé et sur leur situation administrative pour les orienter, s'ils peuvent y avoir droit, vers les centres d'accueils pour demandeurs d'asile. Ces hommes étaient tous volontaires pour venir dans l'Yonne, mais vont-ils rester ? La question se pose car sur les cinquante migrants arrivés fin décembre, au moins quarante sont repartis à Calais. 

Il faut dire qu'en général, ces réfugiés ne s'attendaient pas à se retrouver en pleine campagne

De nouveaux migrants à Saint-Bris

Un service médical se rendra également sur place (ce jeudi) pour faire le point sur leur état de santé. Quoiqu'il arrive, le centre de vacances de Montreuil ne sera ouvert aux migrants que jusqu'à la fin mars puisque les enfants y sont attendus ensuite. Noémie Kuhl, assistante sociale, s'occupe de l'accueil et de l'orientation des réfugiés à Saint-Bris. Pour elle, si de nombreux migrants repartent, c'est qu'ils n'ont pas toujours bien compris ce qui les attendaient dans l'Yonne.

De nouveaux migrants à Saint-Bris

Corinne Fagota, de l'opérateur Coallia, est chargée d'accueillir les migrants à Saint-Bris-le-Vineux. Cette travailleuse sociale n'a aucun moyen de savoir si les 20 migrants vont rester plus que quelques jours. Mais elle reconnait que l'organisation mise en place pour désengorger Calais est peut-être à revoir.

De nouveaux migrants à Saint-Bris

 

Aucun des vingt migrants arrivés mardi soir à Saint Bris ne parle français. Une réunion est donc prévue ce jeudi avec un traducteur pour leur expliquer dans leur langue les démarches à suivre. Selon les travailleurs sociaux, l'accueil par les habitants de Saint Bris s'est nettement amélioré depuis l'arrivée du premier groupe fin décembre. Notamment grâce au "café sourire" organisé il y a 15 jours. De nombreux habitants avaient fait le déplacement. Certains sont d'ailleurs revenu pour donner des vêtements et proposer des activités, notamment des parties de football.