Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

200 personnes pour la marche contre les pesticides à Listrac-Médoc

dimanche 8 octobre 2017 à 21:49 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Gironde et France Bleu

200 personnes ont marché dans les rues de Listrac-Médoc contre l'utilisation des pesticides dans les vignes. Deux semaines après le rejet de la cour d'appel de Bordeaux, Marie-Lys Bibeyran, a formé un pourvoi en cassation pour faire reconnaître la maladie de son frère.

200 personnes ont manifesté à Listrac-Médoc contre les pesticides dans les vignes.
200 personnes ont manifesté à Listrac-Médoc contre les pesticides dans les vignes. © Radio France - Chloé Gandolfo

Listrac-Médoc, France

Après six ans de procédure pour faire reconnaître le cancer de son frère, ouvrier viticole exposé aux pesticides, comme maladie professionnelle, Marie-Lys Bibeyran a annoncé ce dimanche après-midi avoir formé un pourvoi en cassation avec son avocat.

La cour d'appel de Bordeaux a refusé sa demande de reconnaissance de maladie professionnelle pour son frère le 21 septembre. Elle a annoncé repartir pour plusieurs longs mois de procédure, lors de la marche blanche contre les pesticides organisée à Listrac-Médoc à l'appel de 9 collectifs, syndicats et associations.

Bouleverser les pratiques

Les manifestants demandaient aux propriétés viticoles de diffuser la liste des produits utilisés, particulièrement ceux qui peuvent être nocifs pour la santé des travailleurs des vignes et des riverains. Ce sont ceux qu'on appelle les CMR : cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques.

Ils ont également appelé à plus de transparence et surtout à un changement des pratiques. Selon Valérie Murat de l'association Alerte aux toxiques, "sans CMR il n'y a aucun impact sur le rendement". C'est le résultat d'une expérimentation qu'elle a mené la semaine dernière sur une exploitation en Gironde.

Stéphane Le Bot de la CGT de Pauillac pense, lui, que passer à une agriculture sans pesticides serait synonyme de création d'emploi : "quand vous sulfatez il vous faut un homme dans un tracteur pour plusieurs hectares, en bio vous le faites avec la tractation animale et des hommes qui arrachent l'herbe à la main dans les rangs de vignes donc ça fait plus d'emplois".

200 manifestants ce dimanche pour la marche contre les pesticides à Listrac-Médoc.  - Radio France
200 manifestants ce dimanche pour la marche contre les pesticides à Listrac-Médoc. © Radio France - Chloé Gandolfo