Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

2017, année meurtrière sur les routes de Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse
Vaucluse, France

À deux jours de la fin de l'année, on sait d'ores et déjà que le bilan de l'accidentalité en Vaucluse est très mauvais. 52 personnes ont perdu la vie sur les routes du département cette année.

52 personnes ont trouvé la mort sur les routes de Vaucluse depuis le début de l'année
52 personnes ont trouvé la mort sur les routes de Vaucluse depuis le début de l'année © Radio France -

52 personnes sont mortes sur les routes de Vaucluse depuis le début de l'année. Un bilan très mauvais, puisque cela représente une augmentation de 27% par rapport à 2016, où 41 personnes avaient déjà perdu la vie.

Tous les voyants au rouge

Non seulement, le nombre de tués a drastiquement augmenté, mais ce n'est pas le seul indicateur en hausse. Le nombre d'accidents a progressé de 12% par rapport à 2016, avec 304 accidents. Pareil pour le nombre de blessés, en hausse de 6%, 359 depuis le début de l'année.

Plus de 1100 mesures de rétention ont également été prises cette année dans le département. Des chiffres qui n'étonnent pas Antoine Ruiz, consultant sécurité routière : "Notre département n'est pas un département qui excelle par la qualité de ses comportements", explique-t-il.

Ce qui est plus étonnant, ce sont les causes d'accident : "Par rapport à la moyenne nationale, des facteurs comme l'alcool et les stupéfiants arrivent plus tard dans les statistiques. Chez nous, il y a des comportements à risques assez importants, comme la vitesse ou les dépassements dangereux".

En 2018, une attention particulière pourrait être portée aux motards : deux fois plus sont morts cette année par rapport à 2016.

2017, année meurtrière sur les routes de Vaucluse

Pour le réveillon, un mot : anticipation

L'année n'est pas encore terminée, et sa dernière soirée, comme la première nuit de la nouvelle année, est évidemment à risques. L'alcool reste un facteur d'accidents important. Bien sûr, ne prenez pas le volant si vous avez prévu de boire, mais surtout prévoyez plusieurs solutions pour rentrer chez vous après la soirée de la Saint-Sylvestre. "Si vous aviez prévu d'être ramené par un ami qui finalement craque et décide de boire, il vous faut un plan B", rappelle Antoine Ruiz.

Et puis n'oubliez pas, que même le lendemain, on n'est pas toujours apte à conduire. Il faut deux heures pour éliminer un verre d'alcool, ou plus précisément une dose de bar, pas toujours respectée à la maison, c'est le moins que l'on puisse dire. Prévoyez aussi un éthylotest dans lequel souffler avant de prendre la route le lendemain. 

Antoine Ruiz, consultant sécurité routière : "Prévoyez un plan B pour le réveillon"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess