Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : 2020-2021 : 12 mois avec le coronavirus qui ont changé nos vies

2020 - 2021 : un an de coronavirus sur les routes, entre douches fermées et repas froids

-
Par , France Bleu Paris

Ils n'ont pas cessé de sillonner les routes de France même au plus fort du premier confinement : les chauffeurs routiers ont continué d'assuré la livraison des entreprises et supermarchés depuis un an. Le tout dans des conditions de travail parfois dégradées en raison des infrastructures fermées.

Il a continué de rouler sur des autoroutes désertées : Joseph Clement, chauffeur routier pour les Transports Berthaud, n'a pas été un seul jour au chômage technique depuis le début de la crise sanitaire. Cet habitant d'Orly part chaque fois pour quatre à cinq jours au volant de son camion, de Paris à Bordeaux, de Nîmes à Rungis pour livrer des fruits et légumes.

Lorsque le premier confinement est décrété, "même nous, on était perdus", lance le chauffeur. "Personne ne nous laissait rentrer, même pour un café, les restaurants étaient fermés. _On se lavait à la bouteille d'eau avec un gant_", se rappelle-t-il, faute d'accès aux sanitaires, tous fermés dans un premier temps par crainte de propagation du coronavirus. Pendant des semaines, les routiers sont isolés et manquent de toutes les infrastructures habituellement disponibles, pour continuer d'approvisionner le pays.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess