Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

2020 en Occitanie, l'année du Covid mais pas que !

-
Par , France Bleu Occitanie

Cette année 2020 si particulière s'achève et il y a beaucoup de choses, qu'on aurait envie d'oublier, jusqu'au réveillon de la Saint-Sylvestre soumis au couvre-feu dès 20h pour des raisons évidemment sanitaires. Mais, 2020 n'a pas été marquée que par la crise du Covid-19 en Occitanie.

Les salariés d'Airbus défilent le long d'une piste d’atterrissage ce mercredi matin
Les salariés d'Airbus défilent le long d'une piste d’atterrissage ce mercredi matin © Radio France - Clémence Fulleda

Évidemment, il y a un avant et un après 17 mars, le premier jour du premier confinement que nous avons vécu au printemps 2020 : écoles et crèches fermées, tous les magasins qui n'étaient pas dits de première nécessité aussi. Mais l'année 2020 n'a pas été jalonnée que par les discours du président de la République à la télévision. Dans la région Occitanie, on peut lister d'autres événements qui nous ont aussi marqués.

Les bonnes nouvelles à retenir de 2020

À commencer par ce qui fait plaisir avec le beau parcours européen des rugbymen toulousains qui se sont hissés jusqu'au dernier carré de la Champions cup avant de s'incliner face aux Anglais d'Exeter. On peut aussi évoquer l'inauguration du MEETT, le tout nouveau parc des expositions toulousain, certes baptisé sans foire expo, mais désormais bien en place dans le paysage tout comme le téléphérique à Toulouse et l'implantation spectaculaire de certains de ses pylônes électriques.

C'est vrai que 2020, c'est aussi l'annonce d'un report de plus pour la troisième ligne de métro (pas avant 2028 désormais), c'est aussi la relégation du TFC en ligue 2 de foot où les footballeurs toulousains terminent l'année sur le podium. Retenons aussi les élections municipales, dont le second tour reporté, a offert une nouvelle victoire à Jean-Luc Moudenc, le maire Les Républicains sortant de Toulouse, seule grande ville à ne pas avoir été prise par les écologistes et également à Brigitte Barèges à Montauban. L'élue LR jugée au début du mois de décembre pour détournement de fonds publics connaîtra son sort judiciaire début février.  

Crise sanitaire et économique

La crise sanitaire a frappé l'aéronautique de plein fouet. On pense au plan de restructuration chez Airbus : près de 3.400 postes supprimés à Toulouse, aux innombrables sous-traitants qui résistent comme ils peuvent, les uns n'échappant pas aux plans sociaux (AAA ou Cauquil pour ne citer qu'eux) ; les autres, en négociant des accords de performance collective comme chez Derichebourg. 

Au chapitre des mauvaises nouvelles, on retient aussi l'assassinat de Samuel Paty, le professeur d'histoire géographie en région parisienne et l'archevêque de Toulouse qui s'oppose, dans la foulée sur France Bleu Occitanie, à la liberté de blasphémer. 

Mais 2020 a également apporté son lot de lumière, en nous rapprochant de fait de nos voisins. Et si la culture a été plus silencieuse cette année, elle n'est pas muette. Les rappeurs toulousains BigFlo et Oli, en pause médiatique, prévoient déjà d'inaugurer leur tout nouveau Rose festival à Mondonville, en Haute-Garonne en septembre 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess