Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

24 heures du Mans : la parade des pilotes met le centre-ville en joie

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Maine

Ce vendredi 14 juin 2019 au Mans, plus de 160 000 personnes se sont rassemblées pour la grande parade des pilotes qui se tient chaque année à la veille du départ des 24 heures. Les pilotes défilent en centre-ville dans des voitures de collection et profitent du bain de foule.

Au Mans, les plus prévoyants des spectateurs se sont massés derrière les barrières dès le début de l'après-midi pour ne rien rater de l'édition 2019 de la parade des pilotes
Au Mans, les plus prévoyants des spectateurs se sont massés derrière les barrières dès le début de l'après-midi pour ne rien rater de l'édition 2019 de la parade des pilotes © Radio France - Ruddy Guilmin

Le Mans, France

C'est l'un des rendez-vous les plus festifs et les plus populaires de la semaine des 24 heures du Mans : chaque année, à la veille du départ de la course, les pilotes défilent en centre-ville à bord de véhicules de collection, sous les applaudissements de plus de 160 000 personnes rassemblées pour partager l'événement. 

Le cortège s'est élancé à 17H depuis les "paddocks" installés aux Quinconces des Jacobins, à quelques pas de la cathédrale.

Des dizaines de milliers de spectateurs rassemblés

A 19H, la fête bat encore son plein dans le centre-ville du Mans où les bars s'apprêtent à réaliser leur plus gros chiffre de l'année. Rendez-vous ce samedi pour le départ de la 87e édition des 24 heures du Mans. Emission spéciale de France Bleu Maine à partir de 14 h. La course en direct, les coulisses, les stands et des jeux, vous ne manquerez rien de cette course mythique. 

18H50 : Les "Rebellion" colorent Le Mans

Entre 150 000 et 180 000 spectateurs réunis au centre ville du Mans pour la parade - Radio France
Entre 150 000 et 180 000 spectateurs réunis au centre ville du Mans pour la parade © Radio France - ruddy Guilmin

18H40 : Même  les meilleurs pilotes s'amusent avec le public

J'ai la même à la maison - Radio France
J'ai la même à la maison © Radio France - Christelle Caillot

18H30 : Fernando Alonso et la foule. Entre 160 000 et 180 000 spectateurs sont massés sur le parcours de la parade

La Star Frenado Alonso. Le pilote espagnol, vainqueur l'an passé avec Toyota est l'un des chouchous du public manceau - Radio France
La Star Frenado Alonso. Le pilote espagnol, vainqueur l'an passé avec Toyota est l'un des chouchous du public manceau © Radio France - Ruddy Guilmin
Le pilote manceau Julien Canal, très applaudi. Il pilote la Ligier #23 du team Panis Barthez Competition - Radio France
Le pilote manceau Julien Canal, très applaudi. Il pilote la Ligier #23 du team Panis Barthez Competition © Radio France - ...
Le pick-up France Bleu Maine avec Quentin Lhuissier, Gael Dreujou et Julien Gabriel en direct sur France Bleu Maine - Radio France
Le pick-up France Bleu Maine avec Quentin Lhuissier, Gael Dreujou et Julien Gabriel en direct sur France Bleu Maine © Radio France - Patrick Delcroy

18H20 : La Parade, c'est en Sarthe et nul part ailleurs ! 

Stéphane Sarrazin, pilote de la SMP#17 (LMP1), 3e temps : 

Les balances de performances ont été revues avant le Mans et c'est une bonne chose pour qu'il y ait une belle bagarre, pour qu'on puisse rivaliser avec les Toyota... même si elles sont encore devant ! Nous sommes plus rapides en pointe de vitesse. C'est ma 18e participation... et je ne m'en lasse pas. Si j'en avais marre, je resterai à la maison.  On pilote des voitures fabuleuses. C'est génial !

Jean Eric Vergne (G-Drive Racing #26) : "C'est une super semaine, c'est ma 3e année que je participe aux 24h du Mans. Je prends de plus en plus de plaisir. Tout se passe bien pour l'instant. On part en 5e position sur  la grille, on a une bonne voiture et on vise la victoire en LMP2. On se prête au jeu au moment de la parade Sans les fans, il n' y aurait pas de magie du Mans. 

18H10 : Un bien bel équipage : Bernard Menez, Luis Fernandez et Tex

Un bien bel équipage : Bernard Menez, Luis Fernandez et Tex - Radio France
Un bien bel équipage : Bernard Menez, Luis Fernandez et Tex © Radio France - Christelle Caillot

Tony Parker, défile pour la première fois à la Parade. Il est invité par l'écurie IDEC Sport et n'exclut pas un jour de s'impliquer dans le sport automobile 

Tony Parker à la parade des 24h du Mans - Radio France
Tony Parker à la parade des 24h du Mans © Radio France - Christelle Caillot
La parade, c'est aussi des voitures de prestige - Radio France
La parade, c'est aussi des voitures de prestige © Radio France - Christelle Caillot
Et des fans déguisés  - Radio France
Et des fans déguisés © Radio France - Christelle Caillot

18H Les équipages sont lancés. Dans quelques instants le passage de la Toyota # 8, tenante du titre, avec notamment Fernando Alonso 

L'équipage de Ferrari #62 (GTE AM) qui lance au public quelques objets promotionnels  - Radio France
L'équipage de Ferrari #62 (GTE AM) qui lance au public quelques objets promotionnels © Radio France - Simon de Faucompret
Derniers moments de détente pour les pilotes avant la course qui partira demain samedi à 15h - Radio France
Derniers moments de détente pour les pilotes avant la course qui partira demain samedi à 15h © Radio France - Bénédicte Robin

17H50 Thomas Laurent pilote Rebellion #3 (LMP1) : 4e sur la grille de départ

" Notre objectif est de faire un podium, tenter de faire mieux que l'an passé. Etre pilote français au Mans, c'est un plus ! J'ai fait trois ans d'études ici, j'ai mes marques. La parade c'est un événement qu'on peut partager avec le public, c'est génial de communiquer avec lui. J'ai ajouté de stickers sur mon casque aux couleurs de la SNSM, après le drame que ces sauveteurs ont vécu. Cela ne les fera pas revenir mais j'espère les porter haut aux 24h du Mans et pourquoi pas jusqu'au podium"

Les drôles de dames de la voiture France Bleu Maine  - Radio France
Les drôles de dames de la voiture France Bleu Maine © Radio France - Patrick Delcroy

17H40 : Marcel Fassler, pilote suisse de la Corvette #64, trois fois vainqueurs des 24h (2011/2012/2014 avec Audi).

" C'est un grand plaisir de venir ici. La parade fait partie de la fête des 24h, de cette grande semaine. Chaque jour qui passe et nous rapproche de la course, fait monter la pression. Même si je suis sur une GT PRO aujourd'hui, je prends beaucoup de plaisir car il y a 6 constructeurs qui se tirent la bourre. Et même si on ne se bat pas pour la victoire au général, il y a une la victoire dans la catégorie GT Pro... C'est notre objectif" 

Une jeune fan des 24 heures, de la parade et de France Bleu Maine - Radio France
Une jeune fan des 24 heures, de la parade et de France Bleu Maine © Radio France - Simon de Faucompret

17H30 Luis Fernandez vient pour la première fois aux 24h. "Je suis content de prendre ce bain de foule. J'adore cela. L'ancien champion de foot est ambassadeur de l'association Les Polymusclés 63 qui vient en aide aux personnes handicapées. Il trouve beaucoup de parallèle entre le foot et le sport auto : "Il faut un mental d'acier, être costaud dans sa tête pour réussir à tenir 24h. Quand on reste fort, on peut réussir dans une automobile comme sur un terrain"

La foule aux Jacobins - Radio France
La foule aux Jacobins © Radio France - ruddy guilmin

17H20 : Fernando Alonso, très demandé ! Le pilote espagnol, double champion du monde de F1. 

C'est un moment spécial pour tous les pilotes, j'aime beaucoup" dit sur France Bleu Maine, le tenant du titre avec la Toyota #8. 

Il s'amuse à arroser la foule avec un pistolet à eau 

Le seul équipage féminin engagé sur la course, celui de la Ferrari #83 avec Rahel Frey, Michelle Gatting et Manuela Gostner.  - Radio France
Le seul équipage féminin engagé sur la course, celui de la Ferrari #83 avec Rahel Frey, Michelle Gatting et Manuela Gostner. © Radio France - ruddy guilmin

17H 10 Fernando Alonso arrive sur la Parade, bien entouré 

Le pilote espagnol de Toyota Fernando Alonso, bien entouré  - Radio France
Le pilote espagnol de Toyota Fernando Alonso, bien entouré © Radio France - Alexandrine Bernard

Romain Dumas, double vainqueur des 24h (Oreca #30) : 

" C'est toujours un plaisir car vous avez la chance de côtoyer les spectateurs de près. C'est le dernier moment de relaxation avant la course. Moi j' ai été au lycée ici, je connais du monde ici et ça me fait plaisir de les revoir. On va partir en 13e position de la catégorie LMP2. On a une bonne voiture, on est assez confiants !"

17H début de la Parade des pilotes 

C'est parti pour la parade 2019 - Radio France
C'est parti pour la parade 2019 © Radio France - Quentin l'huissier

Ce sont les Harley Davidson qui ouvrent la parade.  Ne manquez pas le défilé de la voiture France Bleu Maine

La voiture France Bleu Maine fait partie du défilé - Radio France
La voiture France Bleu Maine fait partie du défilé © Radio France - Quentin Lhuissier

La parade des pilotes attire chaque année entre 150 et 180 000 spectateurs. L'événement est gratuit : pour certains, c'est la seule occasion d'approcher les pilotes, en dehors du pesage (les vérifications administratives et techniques) qui se tient le week-end précédant la course.