Société

240 pèlerins francs-comtois présents à Lourdes dans un contexte sécuritaire particulier

Par Jérôme Collin, France Bleu Belfort-Montbéliard samedi 13 août 2016 à 19:22

Marie, Jacques et Edouard sont à Lourdes jusqu'à mercredi en pélerinage
Marie, Jacques et Edouard sont à Lourdes jusqu'à mercredi en pélerinage © Radio France - Jérôme Collin

Les pèlerins du monde entier se retrouvent à Lourdes en ce moment pour célébrer l'apparition de la Vierge Marie dans la commune. 240 viennent de Franche-Comté, notamment Belfort et Besançon. Certains découvrent Lourdes, d'autres sont des habitués. C'est pour eux un événement très fort.

Ce lundi 15 août marquera le moment le plus important du pèlerinage de Lourdes en août. C'est le jour de l'Assomption, c'est-à-dire le jour où la Vierge Marie est passée dans la gloire de Dieu. Un moment capital pour les chrétiens. Plusieurs célébrations et messes sont prévues ce lundi à Lourdes.

Un pèlerinage sous haute sécurité à Lourdes

Les 240 pèlerins de Franche-Comté y participeront. Certains découvrent l'événement depuis leur arrivée jeudi. Comme Jacques Duchêne, le diacre d'Héricourt. "C'est invraisemblable, je suis à Lourdes pour la première fois alors que tout le monde imagine que je connais cette ville comme ma poche", rigole-t-il. "Je suis très heureux d'y être. C'est un lieu d'espoir de guérison pour tous les malades. Et puis par les temps qui courent, très troublés avec les attentats, c'est important d'être rassemblé".

La menace terroriste qui pèse sur ce 15 août à Lourdes. Le dispositif de sécurité est donc renforcé. Des fouilles aux abords des lieux de rassemblement, des CRS et gendarmes en renfort pour encadrer les quelques 30 000 croyants attendus.

J'avoue qu'on pense au risque d'attaque terroriste. On est prudent, on se méfie. Mais il faut être uni, ne pas y aller à reculons, et montrer que l'on vaincra face à l’extrémisme", Jacques Duchêne, diacre d'Héricourt

De plus en plus de jeunes parmi les pèlerins

Edouard lui n'y pense pas un seul instant. A 79 ans, il participe à son premier pèlerinage à Lourdes. "Je pense même pas à ce qu'il pourrait arriver. Je suis venu ici pour discuter, prier, rencontrer des gens." Il rencontre notamment des jeunes, de plus en plus nombreux. Comme Marie, 11 ans et demi, et déjà à son cinquième pèlerinage. "Ce que j'attends, c'est la procession mariale. On va aller auprès des personnes malades, chanter pour elles, les rencontrer pour leur apporter un peu de bonheur, de la joie".

Une communion qui dure jusqu'à mercredi, date du retour en Franche-Comté. Il ne faudra pas être pressé, puisque les pèlerins se déplacent en autocar.