Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

248 kilos de soutiens-gorge collectés pour Octobre Rose

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'opération #JapporteMonSoutien a été lancée l'année dernière par La Poste, et quelques partenaires, en Auvergne. Elle a été étendue à l'ensemble d'Auvergne - Rhône-Alpes cette année à l'occasion d'octobre rose. Bilan: 248 kilos de soutiens-gorge qui seront recyclés.

Les soutiens-gorge attendent d'être triés
Les soutiens-gorge attendent d'être triés © Radio France - Emmanuel Moreau

Ils sont entassés dans les boites roses qui avaient été installés dans 380 points de collecte (bureaux de Poste et partenaires de l'opération). Ces boites (plus quelques sacs) ont été rassemblées sur la plateforme courrier de Lempdes. Ils vont être récupérés et triés par Le Relais. 

L'année dernière, l'opération était limitée aux quatre départements auvergnats. 110 kilos de soutiens-gorge avaient été collectés. En élargissant à la grande région, le total atteint 248 kilos (environ 4.000 soutiens-gorge). Bien qu'elles aient déjà vidées leurs tiroirs l'année dernière, les auvergnates ont encore été généreuses puisque l'immense boîte installée place de Jaude lors de la course Clermont en Rose a permis de récupérer à elle seule 48 kilos.

Transformés en isolant thermique

Il va falloir maintenant trier et recycler tous ces soutiens-gorge. Beaucoup sont en bon état (certains ont même été donnés neufs), ils vont donc être mis de côté pour être revendus dans tous les points de vente du Relais en France. L'entreprise d'insertion espère en garder au moins la moitié.

Le reste sera recyclé. Il va falloir d'abord enlever tous ce qui n'est pas du textile (agrafes, baleines, etc...), un travail qui sera confié aux salariés en insertion du Relais. Ils séparent le textile et les fibres synthétiques. Tout sera ensuite broyé. Le textile sera ajouté à des restes de jeans recyclés. Le tout forme des espèces de flocons, auxquels les fibres synthétiques sont ajoutées avant un passage au four, ce qui permet de rigidifier l'ensemble et de fabriquer au final des dalles ou des rouleaux d'isolant thermique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess