Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

250 caravanes bloquent la rocade et le tramway de Bordeaux avant de s'installer dans un parc à Cenon

-
Par , France Bleu Gironde

L'arrivée des gens du voyage qui souhaitaient s'installer ce lundi au parc du Loret à Cenon a provoqué des tensions. Face aux fortes perturbations de circulation provoquées par les caravanes, la préfecture a autorisé leur entrée sur le parc, contre l'avis du maire.

La police a finalement laissé passer les caravanes des gens du voyage. (illustration)
La police a finalement laissé passer les caravanes des gens du voyage. (illustration) - © Maxppp

Cenon, France

La situation est restée tendue pendant près de quatre heures ce lundi. Vers 11h30, quelques 250 caravanes des gens du voyage se sont présentées aux abords du parc du Loret à Cenon, sur la rive droite de l'agglomération bordelaise. Prévenus, le maire de la ville Jean-François Egron et le chef de la police municipale se sont rendus sur place. Le ton est alors monté  et, selon le maire, "le chef de la police s'est interposé et il a été molesté. On lui a arraché les clés de son véhicule"

Une autorisation pour dix jours

Les caravanes n'ont pas bougé pendant près de quatre heures, provoquant de grosses difficultés de circulation puisqu'elles bloquaient les voies du tramway ainsi que la bretelle d’accès à la rocade de Bordeaux. Face à ces perturbations, la préfecture de la Gironde a donné l'ordre à la police nationale venue en renfort de laisser les gens du voyage pénétrer dans le parc du Loret. Une autorisation pour leur a été accordée pour rester sur place pendant dix jours.

Un manque d'aires de grand passage

Du côté de la préfecture, on précise qu'à l'origine de cette situation, il y a le manque d'aires de grand passage sur la métropole bordelaise. Ce que le maire de Cenon Jean-François Egron ne conteste pas. "C'est la responsabilité collective de Bordeaux Métropole, dont je fais partie, et de la préfecture pour se mettre autour de la table et qu'on trouve une solution que ce soit sur la rive droite ou sur la rive gauche. En deux ans, c'est la neuvième occupation sur notre ville qui a déjà 40% de logements très sociaux. Je n'ai rien contre la communauté des gens du voyage mais il faut trouver des solutions". Jean-François Egron a demandé et obtenu un rendez-vous à la préfecture dès ce mardi matin.