Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

257 enfants handicapés privés de rentrée dans la Drôme

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Drôme Ardèche, France Bleu

L'Adapei de la Drôme, l'association qui regroupe les parents de ces enfants, lance l'alerte et crie au scandale. Il n'y a plus de place pour eux dans les quatre instituts médico-éducatifs de l'association.

La famille Trechel et Jean-Luc-Chorier devant une première ébauche de la pyramide de cartables qui sera réalisée samedi.
La famille Trechel et Jean-Luc-Chorier devant une première ébauche de la pyramide de cartables qui sera réalisée samedi. © Radio France - François Breton

Drôme, France

Les retrouvailles avec les copains, la fierté de montrer son nouveau cartable... C'est ce que devraient vivre tous les élèves en France ce lundi, jour de rentrée scolaire. Mais dans la Drôme, 257 enfants handicapés mentaux n'auront pas cette chance

"C'est un scandale absolu " - Jean-Luc Chorier, le président de l'Adapei 

Ils attendent une place dans l'un des quatre instituts médico-éducatifs (IME) de l'Adapei 26, l'association qui regroupe des parents et proches d'handicapés mentaux. "On leur dit, non tu ne fais pas ta rentrée. Même si c'est la loi. Il faudrait que l'on double nos effectifs pour pouvoir accueillir tous les élèves qui sont orientés vers nos IME mais on ne nous accorde pas les moyens pour prendre en charge ses enfants. C'est un scandale absolu !", s'indigne Jean-Luc Chorier, le président de l'Adapei.

"On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser. C'est cruel. On est obligé de mentir" - Jérémy, père d'un enfant autiste 

Pourtant Duncan, 10 ans est persuadé qu'il fera sa rentrée ce lundi, dans un établissement spécialisé. Puis, son père Jérémy lui explique qu'il faudra patienter encore. "Pourquoi ? Bientôt ?", lui répond le garçon. Face au silence de son père, il répète : "bientôt ?"

Duncan pose fièrement avec un cartable récupéré pour la pyramide. Il repart avec sans savoir quand il l'utilisera vraiment. - Radio France
Duncan pose fièrement avec un cartable récupéré pour la pyramide. Il repart avec sans savoir quand il l'utilisera vraiment. © Radio France - François Breton

Les larmes au yeux, Jérémy Trechel finit par répondre oui. Il est obligé de mentir pour ne pas déstabiliser son fils : "Il a vraiment envie d'aller à l'école. Il a envie d'apprendre ! Quand il voit sa sœur rentrer avec le cartable le vendredi, heureuse de dire qu'elle est en vacances, notre fils nous regarde en pleurant parce que lui il n'a pas de vacances puisqu'il n'a pas école ... On ne sait pas quelles réponses lui apporter pour ne pas le blesser... C'est cruel ! "

Une manifestation à Valence, ce samedi

L'association Adapei organise ce samedi une manifestation à Valence afin d'alerter la population sur la situation. Symboliquement, une pyramide de cartables sera érigée devant la Fontaine monumentale. Les membres de l'association vont également faire signer une pétition, le hashtag #jaipasecole va être lancé sur les réseaux sociaux. 

Choix de la station

France Bleu