Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

260 chats et chiens menacés par la fermeture d'un refuge à Nîmes

lundi 19 février 2018 à 22:38 - Mis à jour le mardi 20 février 2018 à 7:00 Par Valentine Letesse, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

Les contrats aidés des trois employés du refuge ne seront pas renouvelés. Sans eux, impossible pour la gérante de maintenir le refuge nîmois en l'état.

Le refuge "Au Bonheur des 4 pattes".
Le refuge "Au Bonheur des 4 pattes". © Radio France - Valentine Letesse

Nîmes, France

Le "bonheur des 4 pattes" pourrait bien tourner au cauchemar. Ce refuge nîmois géré par Catherine Bourdin a été créé il y a 15 ans. Dans les prochaines semaines, les contrats aidés de ses trois employés toucheront à leur fin. Le premier s'arrête même à la fin du mois de février. Problème, aucun ne sera renouvelé puisque le gouvernement veut changer le système, mais la nouvelle loi n'est toujours pas votée. 

200 chats et 65 chiens menacés

Sans ces employés à mi-temps, impossible de faire tourner ce refuge. Catherine Bourdin, la directrice, se retrouve face au mur. "Je commence déjà à ralentir les sauvetages. En l'espace de quatre mois, je vais me retrouver toute seule comme une grande pour m'occuper de 250 animaux. Faut pas rêver, je n'y arriverai pas" déplore la retraitée. Surtout, "trois personnes vont se retrouver au chômage du jour au lendemain" ajoute la Nîmoise. 

"J'ai sacrifié une partie de ma vie, ma maison, mon terrain pour sauver les animaux et ce n'est pas reconnu." - Catherine Bourdin, directrice du refuge " Au bonheur des quatre pattes"

Pourtant, ce refuge est devenu indispensable dans le département puisque même la fourrière et la SPA lui demandent de l'aide. En effet, la particularité de ce refuge, c'est qu'il accueille des vieux chiens qu'on aurait ailleurs euthanasiés. Mais pour Catherine "ces animaux ont aussi le droit d'avoir une bonne retraite et de continuer à vivre dans de bonnes conditions".

 La maison de Catherine au refuge "Au Bonheur à 4 pattes". - Radio France
La maison de Catherine au refuge "Au Bonheur à 4 pattes". © Radio France - Valentine Letesse

Heureusement, la bénévole peut compter sur beaucoup de soutiens. Estelle justement vient d'adopter une chienne de 11 ans. Séduite par l'histoire de ce refuge qu'elle connaît bien, elle a décidé se mobiliser. "Hier soir avec des copines, on s'est dit qu'on allait proposer de faire une manifestation devant la mairie." explique la jeune femme. Grâce à cette Nîmoise et à ses nombreux soutiens, Catherine d'abord dévastée, a décidé se battre.