Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Faible mobilisation et des tensions à Amiens pour le 28e week-end de mobilisation des "gilets jaunes"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

A la veille des élections européennes, les "gilets jaunes" se sont à nouveau mobilisés pour le 28e samedi consécutif mais ils étaient peu nombreux, 12.500 dans toute la France selon le ministère de l'Intérieur. A Amiens, des affrontements avec les forces de l'ordre ont émaillé la journée.

Les "gilets jaunes" appellent à la mobilisation à la veille du scrutin européen.
Les "gilets jaunes" appellent à la mobilisation à la veille du scrutin européen. © Radio France - Corinne Fugler

Paris, France

Pour le 28e samedi consécutif, les "gilets jaunes" se mobilisaient ce samedi dans toute la France. Un mouvement qui réunit de moins en moins de monde selon les chiffres du ministère de l'intérieur qui a compté 12.500 "gilets jaunes" ce samedi. C'est la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement il y a plus de six mois. Pour cet acte 28, 2.100 personnes ont défilé à Paris. Le comptage des autorités est contesté par les "gilets jaunes", qui ont dénombré de leur côté 35.100 manifestants. 

Plusieurs rassemblements ont au lieu, notamment à Amiens, point de rendez-vous national où 800 à 1.000 manifestants étaient rassemblés ce samedi après-midi. A Clermont-Ferrand mais aussi Belfort, Pau ou encore Nantes, les "gilets jaunes" ont rejoint les cortèges de la "Marche pour le climat." 

Manifestations sous tension à Amiens

1.200 personnes ont manifesté ce samedi à Amiens, dont 100 black blocs et 600 personnes au "comportement hostile", selon la préfecture de la Somme. Deux manifestants ont été légèrement blessés. 27 personnes ont été interpellées, "dont un black bloc et cinq personnes interceptées lors d’un contrôle à une barrière de péage", précise la préfecture. Deux manifestants ont été légèrement blessés

Toujours selon la préfecture, de nombreux projectiles ont été jetés contre les forces de l’ordre qui ont du faire usage de gaz lacrymogène. Quelques dégradations ont également été commises contre des établissements bancaires et des compagnies d‘assurance. Les manifestations avaient été interdites dans le centre-ville d'Amiens ce samedi.

La mobilisation en France ce samedi

À Paris la préfecture de police indique que 5026 contrôles préventifs et 64 interpellations ont été menés, essentiellement dans le cadre de ces contrôles préventifs. 

A Bordeaux, ils étaient environ 300 ce samedi après-midi. La semaine dernière déjà, ils étaient 450, selon le chiffre de la préfecture de Gironde. A Pau, on comptait environ 180 "gilets jaunes et verts" ce samedi après-midi, réunis pour dénoncer la répression policière et "l'urgence environnementale, sociale et démocratique."

À Bayonne, 300 personnes ont défilé pour le climat, avec des "gilets jaunes et à Lille, une centaine de personnes ont marché dans le calme

A Nantes, les "gilets jaunes" manifestaient avec les syndicats et la Marche pour le climat.

À Caen, environ 250 personnes ont marché autour du centre-ville, interdit à la manifestation.

À Belfort, une trentaine de "gilets jaunes" ont rejoint la trentaine de manifestants présents pour la marche pour le climat.

A Clermont-Ferrand, les "gilets jaunes" se sont joints à la Marche pour la climat. 

La semaine dernière, pour l'acte 27, le ministère de l'Intérieur avait comptabilisé 15.500 manifestants en France, la plus faible participation depuis le début du mouvement.