Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

3.500 agriculteurs manifestent à Châlons-en-Champagne

mercredi 5 novembre 2014 à 10:19 - Mis à jour le mercredi 5 novembre 2014 à 18:30 Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne

Incompris, accablés par la paperasse et les normes en tout genre, les syndicats agricoles ont décidé d'organiser des manifestations de grande ampleur dans différentes villes de France. En Champagne-Ardenne, le rendez-vous était donné à Châlons-en-Champagne à 10h30.

Trois tracteurs devant l'hôtel de région à Châlons-en-Champagne.
Trois tracteurs devant l'hôtel de région à Châlons-en-Champagne. © Radio France

3.500 agriculteurs et viticulteurs champardennais se sont donnés rendez-vous ce mercredi dans la ville préfecture de Châlons-en-Champagne. 500 tracteurs devaient envahir la ville. Leur manifestation a pris fin aux alentours de 16h30-17h. 

Un programme chargé

Les agriculteurs ont commencé par une série de vérification d'origine de produits dans différents restaurants chalonnais, avant de distribuer des pommes de terre et du fumier aux passants et aux jardiniers professionnels ou amateurs. Symboliquement, ils ont dressé des murs devant des établissements publics comme l'inspection du travail ou encore la préfecture et la direction régionale de l'agriculture. La porte Sainte Croix a été couverte d’une bâche. A la mi-journée un pique nique géant a été organisé Porte Sainte-Croix près de l'hôtel de Région et des représentants devaient le préfet à 14h.

Marre de la paperasse et des normes

"Je passe la moitié de mon temps à faire de l'administratif" , scande Mathieu Robert, éleveur de bovins près de Witry-les-Reims. Les agriculteurs demandent au gouvernement de les laisser faire leur travail, exploiter la terre, sans être accablés par des réglementations complexes. "Lâchez-nous la grappe" , c'est le mot d'ordre de cette journée de mobilisation nationale.

Retrouvez l'essentiel de la journée au fil des photos publiées ci-dessous .