Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Trois premiers réfugiés irakiens et syriens logés à Tours dans le cadre du plan national d'accueil

jeudi 5 novembre 2015 à 18:16 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

La préfecture d'Indre-et-Loire annonce par un simple communiqué l'arrivée de trois premiers réfugiés. Ils sont accueillis dans le cadre du dispositif national qui prévoit de recevoir 30 000 personnes en 2 ans, dans toute la France, dont 150 à 200 en Touraine.

buste de marianne
buste de marianne © Maxppp

Indre-et-Loire

Deux frères irakiens âgés d'une vingtaine et d'une quarantaine d'années, et un jeune syrien d'une vingtaine d'années sont arrivés jeudi en début d'après-midi, en train. Pris en charge par le Centre Communal d'Action Sociale de Tours, ils ont été logés dans deux appartements proposés par la ville, non loin du jardin botanique.

A partir de vendredi matin, une assistante sociale les aidera à découvrir la ville, et à mener différentes démarches administratives. Les trois hommes bénéficieront d'un accompagnement renforcé pour favoriser leur intégration, notamment grâce à l'apprentissage de la langue française. 

La préfecture de Tours est très discrète, sur l'arrivée de ces trois hommes. Elle s'est contentée d'un communiqué laconique diffusée après leur arrivée. Un communiqué dans laquelle il y avait d'ailleurs une erreur sur la nationalité des trois hommes, présentés comme trois Irakiens, alors qu'il y a un Syrien parmi eux.