Société

Trois questions à Hervé Fernandez, directeur de l'agence de lutte contre l'illettrisme

Par Stéphane Parry, France Bleu Bourgogne jeudi 1 décembre 2016 à 12:04

Hervé Fernandez le directeur de l'agence de lutte contre illettrisme était à Dijon ce mercredi 30 novembre
Hervé Fernandez le directeur de l'agence de lutte contre illettrisme était à Dijon ce mercredi 30 novembre -

Les journées nationales de lutte contre l'illettrisme faisaient escale à Dijon. L'Association Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme a fait le point avec des associations locales. Aujourd'hui on estime qu'il y aurait dans notre pays 2,5 millions de personnes concernées par l’illettrisme.

Comment explique-t-on l'illettrisme en France, alors que l'école est obligatoire ?

L'illettrisme concerne beaucoup d'adultes qui sont sortis du système éducatif et qui ne parviennent pas à se faire comprendre. Ces adultes nous expliquent qu'ils ont eu un parcours scolaire en dents de scie. On peut perdre aussi ses acquis de la lecture et de l'écriture au fil du temps lorsque l'on ne stimule pas ces acquis. Au delà du chiffre de 2,5 millions de personnes touchées par l'illettrisme, une grande partie d'entre-elles vivent en zone rurale.

Concrètement lorsque l'on est illettré, quelles sont les difficultés au quotidien ?

Tout d'abord il faut bien distinguer l'illettrisme des personnes analphabètes. Ces dernières n'ont pas été scolarisées du tout. Ce sont souvent des étrangers qui s'installent en France et qui n'ont pas été à l'école dans leur pays. L'illettrisme en France, c'est ne pas comprendre une consigne donnée au travail, ne pas pouvoir laisser un petit mot dans le cartable de ses enfants ou encore ne pas pouvoir remplir un formulaire en ligne.

Cela prend-il combien de temps pour (ré)apprendre à lire et à écrire ?

C'est très important de dire que l'on peut réapprendre quelque soit son âge. Au début c'est un parcours assez court. Une séance par semaine sur quelques semaines parfois peut suffire.

Aller plus loin : Site de l'Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme (ANLCI)

   - Aucun(e)
-

Partager sur :