Société

30.000 personnes attendues vendredi à Reims pour le Teknival

Par Eric Turpin, France Bleu Champagne-Ardenne mercredi 30 avril 2014 à 9:55

Le teknival devrait accueillir des milliers de personnes sur l'ancienne BA112 de Reims
Le teknival devrait accueillir des milliers de personnes sur l'ancienne BA112 de Reims © MaxPPP

Le traditionnel teknival se déroule à Reims cette année. Les organisateurs investissent l'ancienne base aérienne 112, au nord de la ville. Quelque 30.000 personnes sont attendues du 2 au 5 mai pour ce grand rassemblement annuel des amateurs de musiques électroniques. Un important dispositif de sécurité est mis en place pour encadrer la manifestation.

C'est le grand rendez vous annuel des amateurs de musiques électroniques. Le Teknival débute vendredi sur l'ancienne base militaire de Reims, au nord de la ville. Il dure jusqu'à dimanche. La manifestation devrait attirer 30.000 personnes sur trois jours. C'est en tout cas le chiffre sur lequel table la préfecture de la Marne, ce qui est comparable au Teknival de l'an dernier à Cambrai dans le Nord.

Une centaine d'artistes de "sound system" vont venir de toute la France mais aussi de plusieurs pays d'Europe. Les camions qui diffusent la musique électronique seront concentrés en bout de piste afin de limiter au maximum les nuisances pour les riverains. La préfecture de la Marne a demandé au collectif qui gère le Teknival de couper le son chaque jour entre 14h et 16h.

Une manifestation très encadrée

Un important dispositif de sécurité est mis en place pour encadrer la manifestation, autorisée par le ministère de l'intérieur. Les policiers, les gendarmes, les pompiers seront mobilisés pendant toute la durée du rassemblement. Un poste médical avancé sera installé pour prendre en charge les urgences liées à l'alcoolémie et aux stupéfiants. Les secouristes bénévoles seront aussi présents.

Pierre Dartout, le Préfet de la Marne, et le général Bruno Jockers, le patron des gendarmes de Champagne-Ardenne - Radio France
Pierre Dartout, le Préfet de la Marne, et le général Bruno Jockers, le patron des gendarmes de Champagne-Ardenne © Radio France
Les policiers et les gendarmes seront disposés aux abords des routes et les autoroutes de la région afin de contrôler l'afflux des véhicules jusqu'aux deux accès de l'ancienne base aérienne 112 de Reims, par le nord et par le sud-est. Combien seront ils ? Mystère. La préfecture de la Marne n'a pas voulu communiquer de chiffre.

On ne connait pas davantage le coût de la manifestation qui suppose aussi une gestion sanitaire des lieux : collecte des déchets, toilettes, bouteilles d'eau, et bien sûr le poste médical avancé. Des négociations sont en cours avec les organisateurs pour qu'ils assument une partie du financement de cette logistique particulièrement lourde. Les teknivaliers sont attendus dès le jeudi 1er mai qui est un jour férié. Mais le teknival débute vendredi à 14h.

Des riverains inquiets

Même si les camions qui diffusent la musique sont concerntés en bout de piste, les riverains s'inquiètent des nuisances sonores pendant quatre jours notamment à Courcy. Une partie de l'ancienne base aérienne se situe sur la commune. Certains habitants s'interrogent aussi sur le coût d'une telle manifestation pour l'Etat alors que les caisses sont vides. 

Teknival à Reims

 

"L'emprise sur le site sera minimale"

Partager sur :