Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Journée nationale de prévention des noyades : 406 personnes sont mortes noyées en France en 2018

-
Par , France Bleu

Ce vendredi 11 octobre, c'est la journée nationale de prévention des noyades. La ministre des Sports se déplace à Toulon, pour présenter les conclusions inquiétantes d'une enquête menée pendant l'été 2018 : en trois ans, les noyades ont augmenté de 30 % en France.

Les noyades ont augmenté de 30 % entre 2015 et 2018 en France.
Les noyades ont augmenté de 30 % entre 2015 et 2018 en France. © Maxppp - Sébastien JARRY

France

1 649 noyades recensées en France, entre juin et septembre 2018 : c'est 30 % de plus qu'en 2015, date de la dernière étude menée sur le sujet par le gouvernement. Et les enfants sont de plus en plus concernés.

Se noyer, ça veut dire quoi ?

Il faut d'abord préciser que la noyade, par définition, désigne le fait d'être asphyxié par l'eau. Les personnes qui se noient ne meurent pas automatiquement : elles sont nombreuses à être secourues à temps. Sur les 1 649 noyades enregistrées pendant l'été 2018, 406 personnes en sont mortes. Ce sont les chiffres totaux de ces accidents qui sont pris en compte dans l'étude "Noyades 2018", dont la ministre des Sports, Roxana Maracineanu va commenter les résultats ce vendredi, lors de la présentation à Toulon de cette journée nationale de prévention.

Les enfants, principales victimes

La noyade accidentelle est la première cause de mortalité "par accident de la vie courante" chez les moins de 25 ans. Chez les enfants âgés de moins de 13 ans, on constate que le nombre de noyades a presque doublé en trois ans : 600 noyades recensées en 2018, contre 338 en 2015. Même chose chez les plus petits, les enfants de moins de 6 ans, qui sont également de plus en plus nombreux à se noyer dans les piscines privées familiales : ils étaient 223 en 2018, contre 96 en 2015. Parmi eux, 25 en sont morts l'année dernière (ils étaient 13 en 2015).

Surveiller les enfants qui se baignent

Concernant les enfants, la première chose à faire, c'est de leur apprendre à nager le plus tôt possible. Il faut aussi, si vous avez une piscine privée, la sécuriser : installer une barrière, une alarme ou une bâche rigide. Il faut aussi, et surtout, surveiller les enfants qui se baignent. C'est d'ailleurs le slogan mis en avant  par le gouvernement : "un enfant qui se baigne, c'est un adulte qui le surveille".

Pour les adultes qui se baignent, le gouvernement recommande plusieurs choses : ne pas se baigner si vous êtes fatigués ou si vous avez bu de l'alcool, évitez de vous baigner seul, et si vous êtes à la plage, renseignez-vous au préalable sur les éventuels courants marins.

Choix de la station

France Bleu