Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Trente euros pour quatre heures de stationnement, la mairie de Sanary-sur-Mer se trompe dans les tarifs

jeudi 19 avril 2018 à 18:05 Par Maxime Bacquié, France Bleu Provence et France Bleu

Depuis quelques jours, les habitants de Sanary-sur-Mer (Var) peuvent lire sur les horodateurs placés sur les routes du bord de mer des tarifs de stationnement exorbitants. Le maire assure que c'est une erreur qui va être réparée.

Voici les nouveaux tarifs affichés depuis quelques jours à Sanary-sur-Mer.
Voici les nouveaux tarifs affichés depuis quelques jours à Sanary-sur-Mer. © Radio France - Maxime Bacquié

Sanary-sur-Mer, France

"C'est un scandale, c'est du racket." Cette réaction d'un internaute, quand il aperçoit les nouveaux tarifs de stationnement affichés sur les horodateurs du bord de mer, à Sanary-sur-Mer, a déjà été commentée et partagée des centaines de fois depuis mercredi. 

Éviter les voitures ventouses

Quand on y regarde de plus près, on voit que les tarifs explosent entre la troisième et la quatrième heure de stationnement. Deux euros pour trois heures et jusqu'à 30 euros pour quatre heures. C'était bien la volonté de la ville, pour éviter les voitures ventouses et favoriser le turn-over sur les places, mais pas dans ces proportions. Ces nouveaux tarifs affichés depuis quelques jours sont tout simplement faux !

"C'est toujours la faute du maire !"

Et pourtant ils ont été votés lors d'un conseil municipal au mois d'octobre dernier. Mais jusqu'à l'affichage ces derniers jours, personne ne s'est rendu compte de l'erreur et la grogne a commencé à monter dans la commune.

"C'est toujours la faute du maire," sourit Ferdinand Bernhard, édile de Sanary-sur-Mer. "Il y a eu une erreur, on s'est trompé, on va corriger ça, ce n'est pas ça qui va ruiner la commune, croyez-moi, il suffit juste de reprogrammer les horodateurs ".Pour le moment, cette erreur n'a pas de réelle conséquence puisque le stationnement est gratuit à Sanary-sur-Mer jusqu'au 1er mai. Le problème, c'est que les véritables nouveaux tarifs vont devoir être votés à nouveau lors du prochain Conseil Municipal qui aura lieu courant mai. Ils ne pourront donc être appliqués qu'à partir du 1er juin. "Il y aura une tolérance au mois de mai, on ne mettra pas d'amende", assure le maire.

Interdiction de rester stationner plus de 4h15 sur la même place

Ces nouveaux tarifs les voici : les mêmes qu'auparavant pour les trois premières heures. Ensuite, ça va coûter 5,50 euros entre 3h15 et 3h30 et jusqu'à 6,50 euros pour 4 heures de stationnement. La nouveauté c'est aussi l'interdiction de rester plus de quatre heures stationné au même endroit, sous peine d'une amende de 30 euros. "C'est honteux,", râle Jean, un habitant de Sanary-sur-Mer. "Les gens quand ils viennent à la plage, ils n'ont pas envie de penser à la montre et à la voiture qu'il faut déplacer. En plus ils vont la mettre où ? L'été il n'y a plus de place !" C'est bien pour ça que la ville souhaite un turn-over plus important.  

Un des horodateurs du bord de mer - Radio France
Un des horodateurs du bord de mer © Radio France - Maxime Bacquié