Société

300 emplois menacés à Besançon selon les syndicats de La Poste

Par Sophie Cambra, France Bleu Besançon jeudi 20 février 2014 à 9:20

La Poste
La Poste © Radio France

Les salariés de la Plateforme industrielle du courrier de La Poste (PIC) ont peur d'une fermeture dans les prochains mois.

Ce centre de Besançon a traité 232 millions de lettres en 2013. Selon la CGT, au niveau national, La Poste voudrait supprimer la moitié de ces plateforme de tri d'ici 2018. Il en resterait donc 25 sur toute la France au lieu de 50 actuellement.

Les suppressions ont déjà commencé en Franche-Comté d'après les syndicats

Depuis novembre dernier, une partie du courrier du pays de Montbéliard et de Belfort est géré par le centre de Strasbourg. Cela représente 75.000 lettres par jour en moins pour la Plateforme de tri de Besançon. Ce mois-ci, elle devrait encore perdre une compétence: le courrier du Jura devraient être traité par Dijon explique Catherine Stolarz, sécrétaire générale de la CGT Fapt du Doubs.

la poste (jura)

Un temps de distribution rallongé mais aussi de la pollution

Si le centre de tri de Besançon est supprimé, 300 salariés seront sur la sellette et cela devrait avoir des conséquences sur le délais d'acheminement du courrier pour les Francs-Comtois. D'après François Schmidt, salarié au service de maintenance, il y aurait plus de camions sur les routes et le courrier mettrait plus de deux jours à arriver à bon port.

La Poste (mic mac)

Et la direction que nous avons contacté dit ne rien avoir à déclarer pour le moment.